crédits : david latort

Le secteur de l’auto entrepreneuriat a connu une baisse drastique de son activité en 2020. Chacun se demande quelles répercussions cette situation aura sur 2021. Heureusement, force est de constater une amélioration du fonctionnement de ce secteur d’activité avec notamment une simplification de l’accès aux avantages et services et un système douanier mieux pensé.

Les premiers pas dans le monde de l’entrepreneuriat

Pour devenir auto-entrepreneur, il faut en premier lieu s’inscrire sur le site de l’URSSAF et créer un compte cotisant. Il faudra ensuite contacter le CFE correspondant au domaine d’activité envisagé puis effectuer chacune des démarches exigées.

L’auto entrepreneur suit chaque étape du processus de création et peut démarrer son activité dès que toutes les formalités sont remplies. Jusqu’en 2020, il fallait attendre plusieurs semaines, voire des mois pour y accéder. C’est donc une véritable nouveauté, une évolution notable de ce secteur.

Un meilleur accès aux avantages et services publics

Chaque service public a un numéro sur lequel il est joignable 24 h/24 (sauf pour certaines institutions). Malheureusement, jusqu’en 2020, il fallait payer pour discuter avec les agents de ces services. Cette situation contrastait fortement avec l’aspect gratuit mis en avant par les institutions. Pour les auto-entrepreneurs, ce problème est à présent de l’histoire ancienne.

En 2021, vous n’avez plus à payer le moindre centime pour demander un renseignement, de l’aide ou quoi que ce soit à un service public. Cette nouveauté est valable pour :

  • pôle emploi ;
  • l’URSSAF ;
  • le service d’information des impôts aux particuliers ;
  • le service d’information des impôts aux professionnels ;
  • l’assurance retraite ;
  • la CAF ;
  • le défenseur des droits ; Allô service public, etc.

Pour en savoir plus au sujet de toutes ces nouveautés, l’auto-entrepreneur doit prendre des renseignements précis, une fois qu’il a défini son idée d’entreprise.

L’Aide Personnalisée au Logement

L’APL est un avantage commun aux indépendants et aux salariés. Ainsi, un auto entrepreneur a en principe les mêmes droits sur ce service qu’un agent de l’État. La réalité est malheureusement tout autre. Le processus d’obtention d’une APL se caractérise par un processus long et éprouvant, à la fois chronophage et complexe. Un salarié ne doit quant à lui effectuer aucune démarche puisqu’il a automatiquement droit à ce service chaque trimestre.

Cette injustice est malheureusement encore présente, même en 2021. Parmi les nouveautés réjouissantes, il faut néanmoins citer la modification des interlocuteurs de la protection sociale. Cette mesure a rendu les discussions plus ouvertes et pacifiques. L’autre nouveauté notable est la simplification de l’accès aux prestations sociales. Il suffit pour cela de déclarer ses revenus après abattement fiscal.

Toutes ces nouveautés révolutionnent l’univers entrepreneurial. De quoi permettre à l’auto-entrepreneur de démarrer facilement son activité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.