L’air que nous inhalons contient de l’humidité dont le taux varie d’une habitation à l’autre. Hors de sa marge normale, ce taux d’humidité de l’air peut alors être perçu comme un danger pour l’organisme humain et pour les constructions. Plusieurs actions permettent cependant de stabiliser cette humidité pourtant nécessaire.

De l’humidité dans les habitations

L’être vivant ressent en permanence le besoin de respirer. Cette fonction vitale a besoin d’un environnement adéquat pour se dérouler convenablement. Pour cela, l’air ambiant doit non seulement être sain à inhaler, mais il doit aussi comporter de l’humidité ; le taux de cette dernière devant être comprise entre 40 et 60%. Il est donc normal que l’air soit chargé en humidité dans une certaine proportion. En dehors de cet intervalle, l’humidité de l’air vient alors à manquer ou à excéder, d’où l’existence d’inconvénients.

Quelques inconvénients d’une humidité anormale

S’il est nécessaire de respecter les normes garantissant une bonne ventilation dans les habitations, c’est tout d’abord pour des raisons de santé. Une habitation où règnent trop peu ou beaucoup d’humidité dans l’air expose ses occupants à des maladies respiratoires et articulaires. Une allergie aux moisissures et aux acariens est aussi susceptible d’être développée. La sécheresse de la gorge, les maux de tête répétés et la gerçure des lèvres sont aussi des inconvénients possibles du manque d’humidité. Quant à l’habitation, on relève l’apparition des moisissures et de salpêtre, la formation de champignons, le pourrissement du bois, l’efflorescence, les mauvaises odeurs et toutes conséquences similaires.

Comment donc traiter l’humidité de l’air ?

Un taux important d’humidité possédant forcément une source, veuillez d’abord identifier cette dernière afin d’entreprendre les actions requises. Voici quelques principaux traitements de l’humidité de l’air à domicile :
  • Aérer votre habitation

Toute la vapeur accumulée lors des diverses activités réalisées au sein de votre habitation influe sur le taux d’humidité. Il est conseillé d’aérer l’habitation en ouvrant vos fenêtres par exemple pendant 5 minutes environ. L’air pourra alors se renouveler aisément.

  • Vérifier l’étanchéité

Procédez à cette vérification sur les éléments très sensibles à la déperdition d’énergie (conduits des cheminées, véranda, toiture…). En cas de fissures, veillez à colmater grâce à des produits adaptés.

  • Contrôler les remontées capillaires

Veillez de même à contrôler les remontées capillaires dont la source principale est les eaux mal évacuées.

  • Installer une Ventilation Mécanique Contrôlée

Pour apporter de l’air frais, utilisez un système de ventilation B, et pour évacuer celui qui est pollué, faites installer un système de ventilation C. Enfin, pour ces deux actions réalisées alternativement, préférez un système de ventilation D. Si vous souhaitez en savoir plus sur les différents systèmes de ventilation, rendez-vous ici.

Le site référencé ici est disponible à cette adresse : http://arti-renovation-conseil.fr/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.