Un climatiseur mobile fonctionne en extrayant de l’air chaud d’un endroit afin de le diriger vers un autre. Un climatiseur, à l’instar d’un réfrigérateur, utilise l’échange de chaleur entre son liquide frigorigène, la compression puis la condensation et l’évacuation des calories récupérées. L’air expulsé est délivré d’une partie de sa chaleur et refroidit l’air de la pièce où il se situe. L’air chaud qui reste est évacué vers l’extérieur ou récupéré.

L’impression de fraîcheur est immédiate dès la mise en marche du climatiseur mobile.
Actuellement, la plupart de ces climatiseurs fonctionnent par régulation. Une sonde de température communique à l’appareil la température amiante du lieu où il se trouve en temps réel. Un gestionnaire calcule alors le trop plein calorifique et la masse d’air frais à restituer afin d’atteindre cette consigne.
Les climatiseurs monoblocs les plus sophistiqués possèdent un mode ventilateur simple et un déshumidificateur d’air ambiant. Ces appareils haut de gamme sont aussi programmables à l’aide d’une horloge (démarrage, arrêt, consignes spéciales…).

Différentes sortes de climatiseurs mobiles

  • climatiseur monobloc à simple tuyau : idéal en appoint, le tuyau sort par la fenêtre ou par une bouche d’évacuation. C’est le plus répandu.
  • climatiseur monobloc à double tuyau : deux tuyaux sont dirigés à l’extérieur. Il est plus performant, plus cher et plus économique.
  • climatiseur mobile split : c’est le plus silencieux car le groupe se situe dehors alors que l’appareil est à l’intérieur. Il comprend également deux tuyaux qui sortent par la fenêtre. Il s’agit d’un climatiseur onéreux mais de faible poids.
  • climatiseur mobile sans évacuation ou rafraîchisseur d’air : il ne climatise pas vraiment mais abaisse la température de la pièce (15 m2 maximum) de quelques degrés. Il est léger et peu onéreux.

Caractéristiques et options

Avant l’achat d’un appareil, il convient d’estimer, au plus juste, la surface ou le volume à climatiser.
Il est opportun de choisir un modèle peu énergivore.
Il faut savoir que plus est performant le climatiseur et plus est élevé son COP (coefficient de performance).
Le nombre de décibels est également à prendre en compte : en moyenne, il faut compter 55 dB. Les modèles les plus silencieux se situent en-dessous de ce chiffre.

Différentes options apportent un plus :
– télécommande : permet de rester assis pour effectuer les réglages ;
– programmateur : pour régler un départ différé ou des cycles de climatisation spécifiques ;
– ventilation : afin de profiter d’un mode ventilateur ;
– déshumidification : pour déshumidifier l’air ambiant ;
– ionisation : pour un bon équilibre des ions de l’air pour procurer davantage de confort ;
– mode réversible : le climatiseur se transforme en chauffage d’appoint l’hiver ou en inter-saison.

Entretien

Un bon entretien garantit un bon fonctionnement de votre climatiseur.
Généralement, l’entretien consiste à nettoyer les filtres et à vidanger la cassette qui récupère l’eau.
Une fois par an, il est également conseillé de détartrer votre appareil.

Quelles marques privilégier ?

En ce qui concerne les climatiseurs fixes split, les fabricants Japonais tirent leur épingle du jeu : Toshiba, Panasonic, Daikin, Hitachi et Mitsubishi-Electric. Concernant les climatiseurs mobiles, la réponse est moins tranchée car les fabricants passent fréquemment par les mêmes sous-traitants. Certains climatiseurs sont même vendus sous différents noms : très difficile donc de s’y retrouver et de conseiller une marque plus qu’une autre.
De plus, des tests démontrent que la qualité peut énormément varier d’un modèle à un autre même chez les fabricants les plus renommés.

Le site référencé ici est disponible à cette adresse :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.