Une nouvelle révolution est en marche : le lieu de travail. On souhaite désormais de la collaboration et du partage tout en gardant un espace d’intimité : fini les open space ou les petits bureaux fermés, les espaces de coworking font leur boum.

Multiplication des espaces de coworking

La ville de Paris est la première métropole française à voir son nombre d’espaces de coworking se multiplier sans cesse. La Mairie de Paris investit chaque année de plus en plus dans des incubateurs et ses espaces dédiés aux jeunes décontractés travailleurs. La capitale compte aujourd’hui plus d’une centaine d’espaces de coworking, que ce soit public ou privé, sans compter les pépinières, les accélérateurs et les incubateurs parisiens.

Ces plateformes attirent de plus en plus les jeunes actifs, qui délaissent les grands bureaux et les locaux sans âme ; pour profiter de la cohabitation avec d’autres entreprises, des locaux chaleureux, des espaces détentes, des salles de réunion, etc. Les jeunes actifs passent de plus en plus de temps au travail et réduisent leur droit à la déconnexion. Ils cherchent donc un lieu où ils se sentent bien, comme une deuxième maison. On sait aujourd’hui que 93% des jeunes actifs ne veulent plus d’un bureau classique et que pour 40%, l’espace de travail est déterminant dans le choix de l’employeur.

Pourquoi cet attrait des espaces de coworking ?

L’avantage principal qui fait mouche aux yeux des jeunes entrepreneurs est le faible coût du coworking Paris avec le partage des frais. Mais il y a surtout l’ambiance positive présente ainsi que les opportunités professionnelles qui s’offrent aux adhérents grâce au networking et aux rencontres multiples.

Travailler avec d’autres coworkers permet aussi de pouvoir échanger les points de vues et les avis avec des personnes de divers domaines. Cela offrent du recul et de l’objectivité sur le travail entrepris.

Les premiers adhérents aux espaces de coworking sont les starts-up. Les espaces modulables, la flexibilité et l’ambiance dynamique sont les points de séduction des jeunes professionnels.

Faire évoluer la notion de travail

Le télétravail commence seulement à se développer en France, alors qu’il est monnaie courante chez nos voisins européens. Pour des raisons d’éducation mais aussi des questions de réglementation, il commence seulement à se développer. Le nombre de salariés « sans bureau fixe » connaît également une augmentation depuis les années 2010. Fini le temps de faire absolument 9h-17h, assis derrière un bureau sans bouger. Les espaces de coworking se prêtent donc facilement à cette nouvelle version du travail.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.