assurance vie retraite
Crédits : Pixabay

Ce n’est pas un secret, l’assurance vie est le placement préféré en France. En effet, c’est le produit d’épargne idéal pour la préparation de la retraite. De plus, quand la retraite arrive, il y a une baisse majeure des revenus. Ainsi, beaucoup de personnes contractent une assurance vie pendant leurs années d’activité pour avoir une fois à la retraite des revenus supplémentaires. Pour préparer votre retraite avec une assurance vie, vous êtes invité à poursuivre votre lecture.

L’intérêt de l’assurance vie

Pendant la retraite, il y a une diminution des revenus ainsi, il est essentiel de se constituer une retraite complémentaire. Se créer un capital ou une rente pour la retraite est d’autant plus indispensable pour les travailleurs indépendants, et ce, pour différentes raisons. Il faut savoir qu’en France le montant moyen de la pension retraite est aux environs de 1.382 euros net par mois. Aussi, 3 retraités sur 10 ont une pension moins de 1.000 euros bruts par mois, et la pension brute mensuelle des professions libérales est aux environs de 385 euros par mois. Choisir l’assurance vie comme projet d’épargne retraite permet de profiter de nombreux avantages de plus, c’est à la fois souple et intéressant. Ça permet de payer les activités et les loisirs, de régler les études des enfants, de financer un projet immobilier (rénovation ou acquisition d’un bien), de préparer la succession, de profiter d’une solution de défiscalisation (dans le cadre du PER), de se constituer petit à petit un capital ou de pouvoir faire face aux changements de vie ou aux coups durs (perte d’autonomie…). Ce courtier en assurance vie est à votre disposition pour vous guider.

Anticiper la retraite avec une assurance vie

assurance vie
Crédits : Pixabay

L’assurance vie est un bon moyen pour préparer la retraite, et on en tire plusieurs bénéfices. Il est possible d’alimenter le contrat à son propre rythme par des versements réguliers ou non, c’est suivant la capacité d’épargne du moment. Aussi, les versements sont libres, on peut verser pendant des années et tous les mois les primes, ne rien verser pendant des années ou verser une importante somme d’argent en une seule fois. Également, quand on a besoin du capital, on peut tout récupérer, on parle alors de rachat total. Mais on peut également prendre une partie de l’épargne, c’est le rachat partiel. L’autre solution est de mettre en place des rachats partiels programmés pour avoir des revenus réguliers. Et encore, on peut sortir le capital sous forme de rente viagère. Donc, la rente qui vient des placements de l’assurance vie sera versée jusqu’au décès du souscripteur. Cependant, le reste du capital au décès ne sera pas donné aux bénéficiaires, il sera à la compagnie d’assurance. Ce ne sera pas le cas si on a choisi une rente viagère réversible à 60 ou 100 % au conjoint qui en jouira jusqu’à son décès.

Quelques mots sur l’assurance vie

Placement financier et premier moyen d’épargne des Français, l’assurance vie est un produit d’épargne qui est sous la gestion d’une compagnie d’assurance. Cette dernière s’engage à verser une rente ou un capital au souscripteur moyennant des primes, ce sont les cotisations qui vont constituer l’épargne. Contrairement à ce que l’on pense, ce n’est pas seulement un placement que l’on perçoit au décès du souscripteur, car il permet aussi à ce dernier d’obtenir la somme épargnée en cas de vie au terme du contrat. C’est donc un contrat d’épargne qu’une assurance décès à proprement parler. L’assurance vie permet au souscripteur de percevoir des intérêts sur son contrat suivant le capital qu’il a investi. Actuellement, elle est prisée par le grand nombre pour épargner de l’argent tout en profitant d’intéressants avantages fiscaux. À l’inverse des autres placements, elle protège les proches bénéficiaires. En effet, en cas décès, c’est eux qui reçoivent le montant épargné valorisé suivant les modalités du contrat et à des conditions fiscales intéressantes. Toutefois, il ne faut pas confondre assurance vie et assurance décès. Pour cette dernière, on choisit à l’avance le niveau de capital à verser aux bénéficiaires, et en contrepartie, on paie une cotisation.

Le fonctionnement de l’assurance vie

Après l’ouverture du contrat d’assurance vie, on peut donc choisir librement le niveau ainsi que le rythme des versements. Ces derniers peuvent être réguliers ou ponctuels sur des fonds sélectionnés avec la compagnie d’assurance. Pour placer l’épargne, deux fonds sont possibles : les fonds en euros et les fonds en unités de compte.

  • Les fonds en euros: Ils sont pour les épargnants qui ne veulent prendre aucun risque avec leur épargne. C’est une option sécurisée, car les intérêts se capitalisent de manière automatique via un effet cliquet, et l’épargne est assurée par la compagnie d’assurance.
  • Les fonds en unités de compte: C’est sur le long terme que le rendement de ces fonds est intéressant. Toutefois, il y a un important risque financier, et c’est supporté par le souscripteur.

Concernant la fiscalité relative aux contrats d’assurance vie, elle est particulièrement intéressante. Le capital qui est transmis aux bénéficiaires indiqués n’est pas soumis aux droits de succession, mais dans la limite établie par la réglementation. S’il y a un rachat, les plus-values sont soumises à l’impôt (assujettissement au barème progressif de l’impôt sur le revenu ou prélèvement forfaitaire avec un taux suivant l’ancienneté du contrat et la date des versements effectués). Si le rachat se fait après 8 ans, c’est uniquement les plus-values au-delà d’un abattement annuel de 4.600 euros pour une personne et 9.200 euros pour un couple qui sont soumises à l’imposition. Qu’importe la date d’ouverture du contrat et les versements, les prélèvements sociaux de 17,2 % sont enlevés sur le montant des plus-values.

Beaucoup de gens se posent des questions sur le bon moment pour souscrire à une assurance vie, et la réponse est le plus tôt possible. En commençant le projet de retraite à 30 ou 40 ans, on a plus de temps pour mettre de l’argent de côté pour la retraite. Pour le bon choix d’un contrat d’assurance vie, on compare, on s’informe sur les taux de rendement historiques, les frais de gestion, les frais de versements…, et on se fait conseiller par des experts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.