Crédit : Pixabay

La crise sanitaire mondiale de 2020, loin des pertes très lourdes en vie humaine, a significativement impacté les secteurs d’activités économiques. Même si elle a contribué à l’essor de certaines sociétés numériques, les sites de paris en ligne n’en sorte pas indemne. Les bookmakers ont dû prendre des décisions salutaires que présente cet article pour arrêter la saignée et les pertes économiques.

Des offres pour la promotion de nouveaux championnats de football

Une chose est certaine : les mesures exceptionnelles pour endiguer la crise sanitaire a impacté les foyers de regroupements publiques. Celles-ci ont néanmoins épargné les championnats de football moins reluisant et peu suivi du grand public. Pêle-mêle, on peut citer le championnat de Biélorussie, du Tadjikistan ou le foot classique australien.
Les bookmakers de paris foot n’ont pas aussi tardé à sauter sur ce marché qui s’avère prometteur. Toujours avec des côtes intéressantes, ils n’hésitent pas à faire un grand écran sur ces championnats délaissés. Encore que les mises se remportent facilement avec un peu de pragmatisme, on note des estimations qui dépassent les espérances.

Les offres de casinos en ligne

S’il existe une discipline qui s’en sort fortement requinqué lors de la crise sanitaire mondiale, c’est le casino. Pendant que les reports de compétitions majeures de sports se profilaient, il s’offrait une part belle du marché. Les bookmakers ont fait en sorte d’attirer l’attention des parieurs avec des côtes disposant de forts taux d’inflation. Ils n’avaient donc plus qu’à concentrer leurs efforts sur les différentes parties de jeu pour accroître leurs rentabilités.
L’avantage avec le casino est que certains sites de paris disposaient déjà d’un agrément leur permettant d’exercer en toute légalité. Mieux, celui-ci ne nécessite pas forcément une connaissance poussée. Les joueurs de certaines plateformes proposent des initiations aux novices pour faciliter leurs débuts dans le monde du e-gaming.

Les services de diffusion en streaming

Privé de sorties, de loisirs et divertissement ludiques dans les centres agréés, les populations n’ont autre recours que les petits écrans. Le taux de connexion sur les réseaux sociaux a pratiquement explosé avec la valorisation des services d’appels vidéo. Se basant sur le même principe en perfectionnant leur plateforme, les bookmakers proposent la formule de matchs en streaming.
Cette offre leur permet de fidéliser leur clientèle à travers la rediffusion des temps forts de matchs remplis de rebondissements intéressants. Il faut dire qu’en termes de rendements, les fruits ont bien tenu la promesse des fleurs avec une augmentation de l’audience.

L’émergence de certaines disciplines interdites

La gestion efficiente de la crise avec des mesures ambitieuses a poussé certains bookmakers au cynisme. Dans le but de maximiser leurs gains, ceux-ci n’ont pas hésité à faire des offres alléchantes dans des disciplines jusque-là interdites. On peut notamment dans ce registre faire allusion aux courses traditionnelles de lévriers, des matchs de Kung volley ou de Sepak takraw.
D’aucun propose même des paris sur les annulations des grands rendez-vous sportifs comme le JO ou mes champions. Même si la proposition semblait refléter de l’ironie, elle a été bien accueillie au sein de l’univers des gamers. Les deux parties ont d’ailleurs tiré un maximum de bénéfices pendant ce laps de temps d’évasion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.