L'Aube De Ma Jeunesse de Stéphane Grare

Manu Jacquot est un chroniqueur qui anime sur Europe 1 l’émission de la Libre Antenne. Il transmet régulièrement sur son site, sa passion pour la lecture et partage ses avis. C’est tout récemment qu’il a parcouru les pages du roman « L’Aube De Ma Jeunesse » de Stéphane Grare paru aux éditions Abordables.

Issu d’une famille nombreuse, Stéphane Grare est un passionné des sciences et en particulier de l’astronomie. Dans le Nord de la France, après des années collégiennes tumultueuses, c’est à l’âge de quinze ans qu’il commence à rédiger des écrits qui, comme une thérapie, l’aident à réagir face à la vie qui est déjà dure avec lui. Il aime s’enfermer dans sa chambre, pour fuir la réalité d’une société qui le rejette. Alors la porte de ses rêves peut s’ouvrir… tout un symbole. Des déménagements familiaux successifs l’emmènent dans le sud de la France et c’est à Marseille qu’il rencontre sa future épouse. En 2008, il crée une association pour développer une gamme d’applications dédiée à la bureautique et obtient très vite, après une formation, la reconnaissance en décrochant un emploi de Concepteur Développeur informatique. Il avançait dans la vie avec son épouse qui, en 2012, se voit atteinte de la maladie de Charcot qui l’emporte en 2015. Pour éviter de sombrer et lutter contre cette descente aux enfers, Stéphane Grare reprit ses écrits qui l’avaient tant aidé à surmonter ses difficultés durant sa jeunesse. En 2016, il publie son premier roman L’Aube De Ma Jeunesse aux éditions Abordables. Il s’agit du premier tome d’une trilogie.

L’Aube De Ma Jeunesse est le récit d’un jeune garçon qui puisse sa force dans les rêves pour survivre à la réalité. Il rêve de rencontrer une personne qui l’aimerait pour ce qu’il est, à l’intérieur. Dans la réalité, les choses ne font que s’empirer, et le rêve lui, va finir par se transformer en un véritable cauchemar lorsqu’il comprend que rien ne changera jamais. C’est un combat qui s’amorce, combat contre son obésité, notre société, la réalité… mais aussi contre lui-même.

Encore un livre des éditions Abordables, qui vaut vraiment le détour. Au travers de ses mots et de ses écrits, l’auteur dévoile, en toute transparence le mal être qu’il a pu vivre et subir dans son adolescence.

Sans pudeur, ni voyeurisme, Je découvre les souffrances de ce jeune garçon, moqué et isolé par son obésité morbide. Je lis avec grand intérêt, toute la force, la volonté et la hargne de ce jeune homme qui veut et va reprendre sa vie en main, et qui n’hésite pas à dévoiler et révéler toutes les facettes de sa personnalité.

Une histoire terriblement et positivement poignante. Un récit plein de vie et qui devrait être distribué dans les hôpitaux qui s’occupe des personnes atteint d’Obésité.

Je remercie Stéphane Grare pour son histoire poignante que j’ai lu en quelques heures tellement l’écriture nous invite à continuer à lire et ne pas fermer l’ouvrage.

Enfin je persiste et je signe Les Editions Abordables ont de véritables pépites parmi leurs auteurs. Je ne connaissais pas il y a quelques semaines cette maison d’édition, et j’ai déjà lu 5 ouvrages dans 5 univers totalement différents et à chaque fois, je suis cueilli. La critique littéraire est à découvrir sur le site The Manu Chronicles.

Le site référencé ici est disponible à cette adresse : http://www.manu-chronicles.fr/2017/06/stephane-grare-l-aube-de-ma-jeunesse.html

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.