Les détails d’une fraude massive commise par un financier français ont été divulgués par un site Internet de lancement d’alertes dans le cadre d’une campagne visant à le traduire en justice.

Un site Internet de lancement d’alertes appelé Hottinger & Partners Fraud a publié des documents obtenus auprès du ministère public genevois.

Les preuves concernent une fraude commise par Fabien Gaglio alors qu’il travaillait chez Hottinger & Partners SA (HPSA), un gestionnaire d’investissements suisse. Gaglio a admis avoir escroqué ses clients en 2013 et la Cour du Luxembourg l’a déclaré coupable de fraude et de blanchiment d’argent en 2016.

Toutefois, Gaglio n’a séjourné qu’une année dans une prison luxembourgeoise et vit désormais dans une villa à 10 000 dollars (USD) par mois dans le sud de la France, selon Bloomber Businessweek.

Le procureur suisse a jusqu’ici échoué à engager des poursuites contre Gaglio en dépit d’une enquête sur l’affaire qui dure depuis plus de cinq ans.

Le site Internet « Hottinger & Partners Fraud » indique notamment : « Les autorités suisses ont amassé une énorme quantité d’informations mais n’en ont rien fait. Nous publions donc des centaines de pages de preuves afin que tout le monde puisse comprendre comment Gaglio a perpétré cette escroquerie et comment il s’en est sorti en toute impunité pendant si longtemps ».

HPSA faisait partie du groupe Hottinger, lequel comprenait la banque privée suisse Hottinger & Cie. Gaglio l’a rejointe en 2005 et dirigeait la firme aux côtés d’un associé, Jean-François de Clermont-Tonnerre.

La fraude a été découverte par Clermont-Tonnerre début 2013 et il l’a porté à l’attention des autorités. Il a également chargé Deloitte, le cabinet d’experts comptables, de procéder à un examen approfondi des activités de Gaglio.

Le site Internet a obtenu une copie du rapport de Deloitte, lequel suggère que Gaglio pourrait avoir dérobé plus de 35 millions de dollars (USD) aux clients de HPSA. Bloomberg Businessweek, qui a qualifié ce dernier de « mini-Madoff gaulois », a suggéré que le montant total volé durant la carrière de Gaglio pourrait atteindre 100 millions de dollars (USD).

Quand Gaglio a témoigné devant la Cour du Luxembourg, il a déclaré qu’il avait volé des clients uniquement pour couvrir ses mauvaises performances en tant que gestionnaire d’investissements.

Il a déclaré : « J’ai fait des mauvais choix en matière d’investissements et quand un de mes clients m’a demandé des comptes sur le rendement de ses placements, j’ai commencé à falsifier des documents et j’ai pris l’argent sur le compte d’un autre client afin de rembourser le premier. »

Mais la Cour du Luxembourg a déclaré que Gaglio avait également volé de l’argent à des clients pour financer son mode de vie somptuaire. « Il semble qu’une part importante de l’argent détourné a été utilisée pour mener un train de vie coûteux et pour d’onéreux voyages professionnels et personnels », a déclaré la Cour.

Elle a ainsi donné un exemple de la façon dont Gaglio a escroqué l’un de ses clients, un couple canadien répondant aux noms de Diana et Andrew Benedek. Gaglio a transféré 2 millions d’euros d’une société détenue par les Benedeks vers une entité luxembourgeoise appelée Sigma Private Equity. Il a ensuite utilisé l’argent pour acheter des parts dans une entreprise française de gestion événementielle dénommée Eventeam, laquelle était dirigée par Jeff Torto, l’ancien joueur de rugby français.

Il est apparu au cours du procès au Luxembourg que le document autorisant le transfert des 2 millions d’euros avait été falsifié et que Sigma appartenait à Gaglio.

Torto, le joueur de rugby, apparaît à nouveau dans les documents publiés par Hottinger & Partners Fraud en relation avec une entreprise appelée Cap Sud où il était investisseur. Cap Sud est un fabricant français de panneaux solaires.

Les clients de HPSA voyaient leurs investissements placés dans Cap Sud via une structure obligataire et Gaglio s’était arrangé pour que l’un de ses clients, Tilman Reissfelder, investisse 600 000 € dans l’entreprise. Cependant, plutôt que d’investir l’argent, Gaglio l’a lui-même dépensé afin de payer le loyer de sa maison, des frais de scolarité et de coûteuses vacances.

Le site référencé ici est disponible à cette adresse : http://hottingersa.com/fr/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.