Le 09 juin 2016 –

Skribili est un site de recherche en littérature qui se penche particulièrement sur
1. la littérature de science-fiction : un genre qu’on croit connaître mais qui échappe aux définitions et qui est infiniment plus riche et plus profond que de simples histoires de vaisseau spatial, d’extra-terrestres et de bagarres intergalactiques.
2. la littérature comparée : une approche qui consiste à comparer des œuvres entre elles pour voir comment elles se parlent et comment leurs points communs et leurs différences nous parlent.
3. les réseaux littéraires : les « Forêts » : un réseau de livres ayant en commun une thématique, un genre littéraire.
4. les personnages de fiction décortiqués dans un blog : Le Point de Suspension, lequel comprend plus d’une centaine de fiches sur les personnages littéraires.

Skribili met désormais à disposition ses publications sur la science-fiction. Deux collections viennent de voir le jour : la collection « Étude d’un roman » et la collection « Essai ».

Sous format numérique pour l’instant et bientôt sous format papier, les livres de la collection « Étude d’un roman » analysent de manière très détaillée un roman de science-fiction : présentation de l’auteur et du contexte, analyse de la structure du livre, analyse des personnages et de leurs relations, étude du titre et de l’incipit, résumé de l’intrigue, étude du cadre spatio-temporel du récit, commentaire stylistique et thématique de deux extraits choisis, axes de lecture commentés, bibliographie et webographie sur le roman et son auteur.

Deux titres sont déjà parus dans la collection « Étude d’un roman » :
– Quinzinzinzili, un roman de Régis Messac (auteur peu connu et pourtant important de la science-fiction française des années 1930)
– La Planète des singes, un roman de Pierre Boulle (grand classique de la science-fiction des années 1960)
Un autre est à paraître :
– L’Île de béton, un roman de J.G. Ballard (auteur anglais de science-fiction New Wave très influent des années 1970 à 2000).

Skribili édite également une collection d’essais sur des thématiques liées à la littérature de science-fiction. Le premier livre paru s’intitule « Seul après la catastrophe : le dernier homme – Essai sur la science-fiction post-apocalyptique ».
Le mythe de Robinson Crusoé a été réutilisé de nombreuses fois dans la littérature, y compris dans la science-fiction post-apocalyptique qui met en scène des personnages après une catastrophe. Dans ce roman anglais classique du XVIIIe siècle et dans les robinsonnades à qui il a donné naissance par la suite, on rencontre la question de la survie dans des conditions difficiles, de la solitude, de l’identité et de la déshumanisation. Ces thématiques sont les mêmes dans les romans qui donnent une représentation du dernier homme dans un contexte de science-fiction post-catastrophe. Trois romans singuliers (La Route de Cormac McCarthy, Le Dernier monde de Céline Minard et Moi qui n’ai pas connu les hommes de Jacqueline Harpman) vont nous permettre de montrer ce lien entre la robinsonnade et la SF post-apocalyptique. A travers ces trois récits, on pourra examiner comment le personnage principal, dernier humain sur Terre, survit dans un environnement et des conditions post-catastrophe devenus hostiles et complexes et comment il habite cet espace devenu nouveau pour lui, comment ce monde étrange et menaçant influe sur la question de l’identité humaine et comment la représentation littéraire du dernier homme survivant d’une catastrophe, son attitude face à l’événement ouvre une réflexion à caractère philosophique.

Sur Amazon Kindle, Kobo-FNAC et Youscribe (2,99 €) ou sur le site http://www.skribili.fr/
Contact : skribili@aol.com

Le site référencé ici est disponible à cette adresse : http://www.skribili.fr/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.