masque en tissu

Le déconfinement ne signifie pas que le coronavirus n’est plus d’actualité. Le virus circule encore, et pour se protéger et pour protéger les autres, il est indispensable de porter un masque de protection. De plus, c’est maintenant obligatoire de l’avoir sur le visage dans les lieux publics fermés. On trouve partout des masques, mais tous ne valent pas. Pour bien choisir votre masque de protection en tissu, suivez le guide.

Les critères essentiels d’un bon masque en tissu

masque de protection en tissuLes masques FFP et chirurgicaux sont des produits rares, et le grand public n’avait pas le choix que de se tourner vers le masque en tissu. Qu’il soit fabriqué industriellement ou fait maison, il est efficace même s’il n’a pas les mêmes performances que les masques chirurgicaux et FFP. Il réduit le risque de transmission des microgouttelettes, et son port est utile pour les individus asymptomatiques et en bonne santé. Réutilisable, le masque en tissu ne conserve toutes ses qualités que s’il est soigneusement lavé après chaque usage. Toutefois, optez pour un masque en fibres naturelles comme le coton qui agissent mieux que le masque en fibres synthétiques comme le nylon ou le polyester. Afin que les gouttelettes ne se répandent pas dans l’air, il faut que le masque ait plusieurs couches de tissu faites de plusieurs matières. Pour filtrer jusqu’à 80 et 90 % des particules, il faut qu’il y ait une couche de tissu à tissage serré et deux couches de mousseline polyester-spandex. L’idéal est aussi que le masque ait une couche de soie ou de flanelle. Le maillage doit être serré pour que les particules ne sortent pas. Évitez les masques tricotés parce que les mailles du tricot sont grosses.

Bien choisir un masque en tissu à l’achat

Pour le choix du masque  en tissu, certains points sont à vérifier pour une protection maximale contre le coronavirus. Pensez à bien voir qu’il couvre parfaitement votre nez et votre bouche. Tous les masques en tissu ne sont pas pareils, alors soyez sûr que le masque vous avez choisi soit confortable à porter. Il faut que vous soyez bien à l’aise dedans. Pour un enfant, les dimensions sont de 19 x 17 cm, et pour les adultes, c’est 21 x 19 cm. Vérifiez également la longueur des élastiques latéraux, il faut que ce soit adapté à la morphologie de votre visage. L’élastique plat doit avoir une largeur de 4 mm, c’est une longueur de 23 cm x 2 pour un enfant et 26 cm x 2 pour un adulte. Si nécessaire, n’hésitez pas à raccourcir pour que le masque en tissu soit parfaitement plaqué contre votre peau. Mais encore, prêtez une attention particulière aux défauts qui le rendront inefficace.

Pour rappel, sans s’en rendre compte, on envoie toujours des sécrétions respirations : gouttelettes ou particules infectantes, quand on parle, quand on tousse, quand on éternue, quand on crache et quand on respire. Ces particules restent en suspension longtemps dans l’air et font de longs trajets entre les gens même s’il n’y a aucun contact. En cette pandémie de coronavirus, il est donc essentiel de porter un masque.

Pensez aussi à lire L’artemisia annua, tout savoir sur les bienfaits de cette plante.

Le site référencé ici est disponible à cette adresse :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.