différence entre traducteur et interprète

Interpréter n’est pas traduire !

En effet, bien que la profession d’interprète et de traducteur requièrent des compétences semblables, il existe bien une différence entre ces deux activités liées aux métiers des langues et de l’international. Un traducteur et un interprète ont généralement pour rôle de traduire une langue étrangère, vers leur langue maternelle.
La différence majeure entre ces deux métiers se définie par le fait que le traducteur exerce son activité par écrit, alors que l’interprète travaille à l’oral.

Le traducteur utilise notamment des dictionnaires, afin de vérifier l’orthographe des mots ou éventuellement pour améliorer la tournure d’une phrase, voire le sens des mots. Il doit pouvoir produire une version écrite aussi ressemblante que possible du texte originel concerné.
Un traducteur peut aussi bien travailler à partir d’un enregistrement vocal, qu’à partir d’une lecture de texte ou de tous autres supports écrits devant être traduit, tels des documents officiels, notices d’utilisation, lettres, romans, ou encore pour des slogans publicitaires.

L’interprète qui exerce à l’oral, doit quant à lui, écouter un discours issu d’une langue étrangère, puis le traduire de vive voix.
La réactivité d’un interprète fait partie de sa qualité première pour réaliser une traduction orale quasi simultanée. Ne disposant pas de temps pour vérifier le sens d’un mot, un interprète se doit de maîtriser parfaitement la langue étrangère qu’il doit traduire, tout en étant particulièrement réceptif.

L’interprète permet donc d’établir un échange entre des personnes ne possédant pas la même langue, voire ni la même culture. Il sert de lien entre des interlocuteurs désirant se comprendre au moment de leur conversation, ou notamment lors d’échanges commerciaux internationaux.
On retrouve plusieurs types d’interprétation, comme l’interprétation consécutive, qui consiste à assimiler un discours avant de le traduire à l’oral. D’autres interprètes proposent également la traduction du langage des signes, ou encore la traduction de droit international qui requière un vocabulaire spécifique.

Coté formation, un étudiant traducteur s’entraîne à analyser un texte de langue étrangère, puis le traduit en le reformulant dans sa langue maternelle.
Un étudiant interprète s’entraîne, quant à lui, à comprendre et analyser le plus rapidement possible, un texte dicté oralement. Il apprend également à organiser son contenu de manière efficace, afin d’optimiser la qualité de ses devoirs rendus.

Sachez qu’une équipe de traducteurs techniques assermentés pour les travaux complexes, vous propose de prendre en charge votre projet de traduction. Qu’il s’agisse de traduire une langue populaire ou bien rare, retrouvez des experts compétents prêts à traduire et à reformuler vos textes, même les plus difficiles.

Le site référencé ici est disponible à cette adresse :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.