épaviste
Crédits : Pixabay

Quand il y a des épaves de véhicules sur la route ou chez les particuliers, le professionnel habilité à les enlever est l’épaviste. C’est surtout le cas pour les véhicules hors d’usage (utilisation impossible ou non-respect des normes en vigueur concernant la protection de l’environnement), on doit les détruire ou s’en débarrasser. Donc, différentes raisons font que l’intervention d’un épaviste est nécessaire.

Le métier d’épaviste

L’épaviste est une personne qui a pour métier l’enlever les épaves de tout genre pour les transporter jusqu’à un centre de destruction spécifique. Il peut s’agir d’un camion, d’un tracteur, d’une caravane, d’une remorque, d’un poids lourd, d’une voiture, d’un bus, d’une moto, d’un quad, d’un scooter… Il les amène à la casse pour leur dépollution, leur démolition et leur recyclage. Dans l’enlèvement des épaves, il y a des procédures à suivre, l’intervention est encadrée, et ça implique le respect des règles de sécurité et des procédures administratives. Pour pouvoir faire ce métier, l’épaviste agréé doit être certifié VHU (Véhicule hors d’usage). Aussi, ce professionnel de l’enlèvement épave gratuit doit posséder un camion à remorque puissant pour tracter les épaves qui peut faire plusieurs tonnes. Mais encore, avant de prendre l’épave, il doit signer le certificat de destruction avec le propriétaire. Pour information, il existe deux types d’épaves : les VEI (Véhicules Économiquement Irréparable) et les VGE (Véhicule Gravement Endommagé). À préciser que l’épaviste aide aussi dans toutes les opérations ayant trait au véhicule, il peut également le racheter s’il est encore en état de marche.

Les domaines d’intervention de l’épaviste

L’épaviste gratuit à Paris dans toute la france intervient généralement à la demande d’un individu ayant un véhicule accidenté, incendié ou ancien. Tout le monde peut faire appel à ce professionnel : les particuliers, les administrations publiques, les compagnies d’assurance, les garages, les collectivités… Cependant, dans son métier, l’épaviste est dans l’obligation de veiller à la protection de l’environnement en dépolluant les épaves. Ça consiste à récupérer les liquides de frein de refroidissement, les filtres à huile et les fluides de climatisation ainsi qu’à les faire subir un traitement spécifique. Les services de ce professionnel sont souvent gratuits, c’est le centre VHU agréé qui le paie, et le prix est fixé à la tonne donc, ça varie tous les jours. Le propriétaire de l’épave doit donner le certificat d’immatriculation du véhicule, et c’est à barrer par l’épaviste avec la mention « cédé pour destruction », et il ajoute la date et l’heure de l’enlèvement de l’épave avant de signer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.