La sonnette d’alarme est tirée depuis maintenant plusieurs années : notre belle planète bleue est en surchauffe. Les objectifs de la COP21 signés dans les Accords de Paris pour le climat sont à tenir absolument si nous voulons continuer à profiter des joies de la nature ! Pour atteindre ces objectifs, plusieurs actions peuvent être envisagées, dont la rénovation énergétique de son logement. Voici celles que vous pouvez déjà mettre en place simplement pour réduire votre impact sur l’environnement :

Je réduis ma consommation de plastique

Le plastique à usage unique est un fléau. Son aspect pratique a longtemps fait oublier sa très faible durée d’usage et surtout sa très longue dégradation dans la nature. Par exemple, savez-vous qu’une bouteille met entre 100 et 1000 ans à se dégrader ? A ce rythme, impossible de ne pas imaginer qu’une gourde réutilisable serait plus écologique. Vous souhaitez réduire la consommation de produits emballés ? Pensez au vrac ! Une alternative de plus en plus accessible dans les petits et grands commerces. Bien entendu privilégiez des sacs en tissu ou vos bocaux en verre pour faire vos courses, il suffit juste d’un peu d’organisation. 

Je ne jette pas mes mégots dans la nature

Amis fumeurs, sachez que vos mégots jetés par terre polluent 500 litres d’eau. Si vous souhaitez épargner une très longue errance à ce petit déchet qui ira indéniablement jusqu’à la mer, trouvez-lui une place dans une poubelle à proximité ou dans un cendrier de poche ! 

Je rénove mon habitat 

Le logement a un impact sur l’environnement, par exemple en Nouvelle-Aquitaine, ce secteur représente 40% de la consommation d’énergie finale. C’est le premier secteur avant les transports ou l’industrie ! Dans la plus grande région de France, le logement contribue à 18% des émissions de GES. Des chiffres qui montrent que le potentiel de rénovation est important. Le mode de chauffe, le vitrage des fenêtres, la ventilation, l’isolation, tout doit être pris en compte pour pouvoir envisager de réduire son impact sur l’environnement. Afin d’engager une rénovation dans les meilleures conditions, des aides et dispositifs d’accompagnement sont possibles. C’est notamment ce que l’Agence Régionale pour les Travaux d’Économies d’Energie propose pour les propriétaires néo-aquitains. Une solution concrète pour s’assurer de faire les bons choix et obtenir tous les financements possibles.

Je consomme de saison et local

Des tomates en hiver ? Sacrilège ! Un avocat péruvien ? Il n’est certainement pas venu sur l’étal en vélo…Trêve de plaisanterie, la nature nous fournit naturellement des fruits et légumes spécifiques à chaque saison, autant profiter d’une provenance locale et d’une agriculture raisonnée. Pour faciliter vos choix vous pouvez vous tourner vers les paniers proposés par des associations et producteurs locaux ou simplement vérifier que ce fruit est bien d’origine locale et de saison sur internet.  Vous pouvez même répondre à ce quizz et tester vos connaissances en la matière !

Sans céder au 100% végétal, vous pouvez envisager de réduire votre consommation de viande. En effet, entre le transport, le chauffage des bâtiments, l’alimentation du bétail…le bilan énergétique d’une entrecôte est de plus en plus décrié, tant sur les plans environnementaux que sanitaires.  

Je m’habille « éthique »

La mode représenterait 1,2 milliards de tonnes de gaz à effet de serre (GES). En 2050, ce secteur représenterait 26% des émissions de GES au niveau mondial si le rythme de consommation se poursuit. Principalement produits à base de polyester (issu du pétrole), les vêtements sont une source de pollution non négligeable. Que les « addicts » de la mode se rassurent, il existe des solutions ! Premièrement : l’occasion. Pas besoin de fouiller dans le placard de votre grand-mère ou de porter ce vieux tee-shirt que vous ne parvenez pas à vendre en vide grenier… De nombreuses applications fleurissent et proposent d’acheter à des prix imbattables des vêtements ou chaussures d’occasion. Acheteurs et vendeurs, tout le monde peut y trouver son compte. Autre solution, se tourner vers des marques qui proposent des vêtements en matière recyclée ou gérées durablement. Cette infographie de l’ADEME vous donne toutes les informations pour comprendre facilement l’impact de la mode sur l’environnement.

Le site référencé ici est disponible à cette adresse :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.