26.1 C
Paris
mercredi 17 juillet 2024
AccueilEnvironnementQue faire pour réduire la pollution atmosphérique?

Que faire pour réduire la pollution atmosphérique?

Date:

Articles en Relation

Pourquoi l’assurance responsabilité civile est-elle indispensable ?

L'assurance responsabilité civile est souvent perçue comme une simple...

L’aménagement de la salle informatique

La planification d'une salle informatique est cruciale pour le...

3 raisons d’offrir des goodies d’entreprise écologiques

De nos jours, la prise de conscience environnementale est...

Jeux physiques VS jeux en ligne : avantages et inconvénients

Les jeux en ligne ont fait leur apparition en...

La pollution atmosphérique n’est pas un phénomène nouveau. Cependant, elle est devenue un réel problème à l’heure où notre écosystème est menacé par les dérèglements climatiques. En effet, une grande partie du réchauffement de la planète est due aux gaz à effet de serre (GES) émis par l’activité humaine. Il ne faut toutefois pas percevoir ce danger comme une fatalité : il est encore temps d’agir pour arranger cette situation.

Ainsi, vous pourriez adopter ces quelques gestes quotidiens afin de réduire votre empreinte carbone.

Adaptez vos modes de déplacement

La consommation de carburant par les véhicules est l’une des principales causes de l’émission des GES par l’homme. Pour en limiter l’impact sur l’atmosphère, plusieurs solutions sont possibles.

Si les distances que vous avez à parcourir sont courtes, vous pouvez opter pour le vélo ou la marche. Vous pourrez ainsi faire votre dose d’exercices quotidienne et vous maintenir en bonne santé, tout en protégeant l’environnement!

Si vous n’avez pas la possibilité de vous déplacer à pied ou à vélo, vous pouvez profiter des services de transports en commun offerts dans votre secteur. Dans le cas où ces services seraient limités près de chez vous, vous pourriez choisir un véhicule peu polluant. Il existe pour cela une sélection de véhicules fonctionnant au gaz naturel qui pourraient vous permettre de vous déplacer tout en limitant votre émission de GES. En effet, la combustion du gaz naturel émet en moyenne 25% moins de GES que celle du diesel.

Préservez l’énergie

Même si plusieurs mesures visant à rendre l’énergie plus verte sont en marche, sa production reste un facteur important de la pollution atmosphérique. Afin de limiter votre consommation d’énergie, vous pouvez adopter des petits gestes comme éteindre la lumière dans une pièce inoccupée, surveiller votre consommation d’eau chaude ou encore développer une meilleure utilisation du chauffage et de l’air conditionné. En plus de réduire votre empreinte carbone, ces réflexes pourraient vous permettre de faire des économies non négligeables sur vos factures d’électricité.

Changez vos habitudes de consommation

La surconsommation est très présente dans nos sociétés. Or, elle est également responsable de la pollution atmosphérique pour plusieurs raisons. Par exemple, la production de certains produits technologiques, tels que les appareils électroniques, nécessite l’exploitation de matériaux rares. Ceux-ci se trouvent généralement en profondeur et sont extraits grâce à des moyens peu soucieux de l’environnement, notamment à l’aide de camions très polluants. Dès lors, la production en masse de ces marchandises est néfaste pour la qualité de l’atmosphère.

Mais c’est surtout la consommation de carburant nécessaire au transport de ces marchandises qui cause un impact considérable sur l’atmosphère. En n’achetant que le nécessaire, vous limitez votre participation à ce système commercial et, du même coup, votre empreinte carbone.

Réduire la pollution atmosphérique, difficile, mais pas impossible

De nos jours, le réchauffement climatique est souvent perçu comme une impasse dans laquelle l’humanité serait coincée. Cette vision alarmiste décourage bon nombre de personnes qui ne voient pas l’utilité de réagir. Il n’est cependant pas trop tard : dans les années 1990, la population mondiale s’inquiétait de l’agrandissement du trou dans la couche d’ozone. Une série de mesures, dont l’élimination des CFC, ont toutefois permis de le réduire considérablement et on constate une restauration progressive de la couche d’ozone.

Il ne faut donc pas baisser les bras. Vous pouvez, vous aussi, vous engager dans la protection de l’atmosphère en adoptant de simples gestes quotidiens!

- Publicité -

Dernières Actualités

Les mécennes

Astuce :