âge pour rédiger un testament
Crédits : Pixabay

Ce n’est jamais plaisant de penser à la mort, mais il vaut mieux prendre les devants en rédigeant le plus tôt possible son testament. En effet, sans ce dernier, c’est la loi qui va répartir les biens entre le/la conjoint(e) et les enfants ou entre les ascendants ainsi que les frères et les sœurs s’il n’y a pas de descendants. Il n’est pas nécessaire d’avoir un patrimoine conséquent à léguer pour réaliser le testament. Quoi qu’il en soit, on vous donne par la suite l’âge idéal pour la rédaction de ce document.

Quelques mots sur le testament

Avant d’entrer dans le vif de sujet, rappelons d’abord que le testament est un document écrit et individuel dans lequel un individu désigne les bénéficiaires de ses biens ainsi que de leur répartition. Il ne peut être rédigé que par une personne saine d’esprit, ayant la capacité juridique de disposer de ses biens et majeure ou mineure de plus de 16 ans. Pour la rédaction, la présence d’un notaire n’est pas obligatoire, on parle alors d’un testament olographe, mais il doit être rédigé à la main, daté et signé. S’il est rédigé par un notaire, il faut le faire devant 2 témoins ou un second notaire, il s’agit alors d’un testament authentique. Il y a aussi ce que l’on appelle testament mystique qui est remis dans une enveloppe fermée à un notaire en présence de 2 témoins. Sa particularité est qu’il est gardé secret jusqu’au décès du testateur. Mais qu’importe le type de testament, il est possible de le modifier au grès des envies du moment que le testateur ait toujours ses facultés mentales. Dans le testament, on peut écrire tout ce que l’on veut même la mise en terre à Prévost.

L’âge pour faire son testament

testament
Crédits : Pixabay

Pour faire le testament, l’âge minimum est de 16 ans. Un mineur entre 16 et 18 ans qui n’est pas émancipé a le droit de rédiger son testament cependant, l’efficacité de ce document est limitée à la moitié de ce dont il aurait pu bénéficier s’il était majeur, et cette limitation est valide même s’il décède après sa majorité. Toutefois, un mineur émancipé peut rédiger un testament pleinement efficace tout comme un mineur qui n’a pas de parent jusqu’au 6ème degré inclusivement. Mais on peut aussi l’écrire après 80 ans et plus si le testateur a toujours ses facultés mentales. En effet, en cas d’insanité d’esprit, il y a la nullité du testament néanmoins, il faut que ce soit prouvé par un tiers ou un héritier. Quoi qu’il en soit, la rédaction du testament est une question de souhaits, de nécessités ou de circonstances.

Pour la validité du testament, certaines choses sont à éviter comme l’enregistrement des dernières volontés (audio ou vidéo sur tablette, smartphone ou ordinateur). Il ne faut pas le rédiger à la machine à écrire ou sur un ordinateur, il ne sera pas valable, même s’il y a une signature manuscrite du testateur. Tel est aussi le cas s’il est écrit avec son conjoint ou son concubin et est signé par ces derniers. Notons encore les photocopies qui n’ont pas de valeur juridique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.