crédits : pixabay

Le granite est une pierre dont le champ d’utilisation est assez large. Très solide et avec une apparence on ne peut plus esthétique, cette pierre fait le bonheur des artisans, surtout dans le domaine de la construction et de l’ornement des édifices. Son utilisation dans la confection des pierres tombales est aussi de plus en plus récurrente. Étant un pur produit de phénomène géologique, le granite peut, lors de son processus de formation, accueillir, des « imperfections » ou « défauts » dans sa structure. Ces défauts peuvent se présenter sous diverses formes, dont nous allons parler ici.

L’origine des défauts dans le granite.

Comme dit plus haut, le granite est le produit d’un processus géologique bien précis ; il s’agit du résultat du refroidissement lent, dans les couches profondes de la terre d’une grande masse de lave intrusif. De même, la roche granitique découle d’un savant mélange de différents cristaux, à l’instar du feldspath ou du quartz qui lui donnent cette texture rugueuse particulière, et sa légendaire solidité. Cependant, l’apparence de la pierre naturelle varie aussi fortement selon la répartition interne des pierres qui la compose. La genèse de la roche granitique, étant un processus géologique et naturel, est donc soumise à des contraintes qui font de chaque pierre, de chaque carrière, une pièce unique. Ces facteurs peuvent être de divers origines, il peut s’agir de mouvement tectonique, de différentiel de pression, ou d’une répartition particulière des cristaux. Tout compte fait, ces défauts ne sont pas à priori des phénomènes dommageables pour vos pierres naturelles, bien au contraire.

Défaut du granite ou singularité ?

Idéale pour la confection des pierres tombales ou pour les plaques funéraires, le granite est une des pierres les plus utilisées par les artisans, surtout quand elle est régulière. Cependant, la donne change assez rapidement quand il s’agit d’un granite qui comporte des défauts. En effet, les pierres qui comportent des défauts, font rarement l’unanimité, surtout auprès des consommateurs. Cependant, doit-on vraiment parler de « défaut » ou plutôt de « singularité » ?
Il faut noter que la plupart des « défauts » que nous constatons dans le granit ne concernent pas ses performances en tant que pierre naturelle. Il s’agit donc purement d’un problème esthétique. De ce point de vue, il semble plus correct de parler de singularité. D’autant plus que ces « défauts », peuvent permettre à l’artisan de confectionner de véritables chefs d’œuvres.
Par ailleurs, vous ne rencontrerez jamais sur le marché, deux pierres à la texture identique, chaque pierre a son allure propre à elle.

Les différents types de défauts dans le granit.

En réalité, il existe différents types de défauts qui peuvent se retrouver dans le granite. Nous allons parler ici les formes principales.

Les crapauds.

Il s’agit de la forme de défaut la plus répandu sur les granits. Le crapaud se présente comme une tache sombre, de forme variable, irrégulière et différente à chaque fois. Ce type d’imperfection est relativement apparent, selon la couleur de la pierre.
Les crapauds sont causés par une agrégation irrégulière de certains cristaux constitutifs du granite, à l’instar du mica noir.
Il n’est pas non plus rare d’observer des taches plus claires dans le granite. Il s’agit dans ces cas, d’une incrustation de particules étrangères, lors de la consolidation de la roche. On parle dans ces cas, de granites veinés.

La Xénolithes.

La xénolithe un phénomène assez proche du crapaud. Il s’agit en réalité d’une masse rocheuse, incluse dans une autre masse rocheuse d’origine différente. Le terme de xénolithe n’est utilisé que pour les roches d’origine magmatique.

Autolithes.

Ce phénomène se produit quand une roche se retrouve emballée dans une autre roche de même origine. Les géologues émettent la thèse selon laquelle la roche incluse serait antérieure ; chronologiquement parlant.

Que choisir entre le marbre et le granit ?

Le marbre et le granit sont tous les deux, des pierres d’une élégance sans pareil. Il s’agit des pierres naturelles les plus résistants, utilisés dans le domaine de la construction et de la confection de pierres tombales.
Bien que le granite soit considéré comme la pierre la plus solide des deux, le marbre a tout de même des caractéristiques qui devraient peser très lourd dans la balance.
Élégant et raffiné, le marbre est le matériau de lux par excellence. En effet, cette pierre permet d’avoir une ambiance exquise. Sa texture rajoute une certaine lumière qui ne laissera pas votre pierre tombale (ou n’importe quelle autre réalisation) passer inaperçu.
Résistant et durable, le marbre est aussi très diversifié. En effet, il s’agit d’une des roches les plus disponibles, d’un point de vue colorimétrique. Ceci vous permet de laisser libre cours à votre imagination, et de faire le choix qui vous convient le mieux.

Les plaques funéraires en chromaflym.

Qu’est-ce qu’une pierre tombale, sans plaque funéraire ? Si vous faites le choix du marbre et du granite, c’est sûrement par soucis de durabilité. Tous les éléments constitutifs de votre pierre tombale doivent donc répondre à cet idéal. Ainsi, le chromaflym se pose comme un incontournable pour les plaques funéraires durables et élégantes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.