La chirurgie orthognatique au service de l’esthétique ?

Il existe de nombreuses expressions pour désigner des mâchoires qui ne sont pas positionnées correctement. On parle de “menton en galoche” ou encore “un menton fuyant”. Celles-ci sont employées de façon assez péjorative pour caractériser des défauts de la mâchoire inférieure. Elle peut en effet être légèrement trop avancée ou a contrario légèrement en retrait. Beaucoup de personnes, affectées par cette légère différence ont des difficultés à l’accepter et peuvent recourir à la chirurgie orthognatique pour corriger une malposition des mâchoires.

Les symptômes qui doivent vous emmener à consulter.

Les défauts de la mâchoire inférieure peuvent occasionner des problèmes physiologiques tels qu’un déglutition difficile, une phonation altérée qu’on qualifie parfois de “parler du nez” , de respiration buccale à la place de la respiration nasale. Tous ces dysfonctionnements sont les conséquences de cette malposition de la mâchoire inférieure.

Comment procéder ?

Avant toute intervention chirurgicale, il s’agit dans un premier temps de faire un examen approfondi de la position des mâchoires l’une sur l’autre. La position idéale étant que les dents du maxillaire supérieur recouvrent celles du bas. Il faudrait également que les incisives du haut recouvrent celles du bas sur 2 à 3 mm. Enfin l’espace entre les deux incisives du haut et celles du bas est généralement aligné.

Tous ces critères correspondent aux proportions harmonieuses du visage telles qu’elles sont définies par les dentistes et orthodontistes. Une radiographie du crâne permettra d’apprécier également les raisons de la malposition des dents. Elle constituera une étape préalable indispensable à l’intervention chirurgicale.
Si effectivement, vous présentez des écarts importants avec ce qui est la norme de l’harmonie du visage, vous pourrez envisager une opération.

Les étapes de la chirurgie orthognatique.

Après avoir établi une analyse complète de votre profil, le geste opératoire pourra être programmé avec des préalables. Il sera nécessaire dans un premier temps de vous soumettre à un traitement orthodontique allant de 10 à 24 mois et d’éliminer les éventuelles possibilités de récidives. Des consultations régulières permettront de définir le moment le mieux adapté pour réaliser cette intervention. Lors de l’opération, il s’agira de replacer correctement la mâchoire inférieure, ce qu’on appelle une intervention d’EPKER ou encore le maxillaire supérieur ou intervention LEFORT. Les risques restent la possibilité d’une racine dentaire sectionnée ou encore une hémorragie.

Les corrections apportées par ce type de chirurgie sont particulièrement efficaces et les personnes l’ayant subi ont vu leur visage recouvrer des proportions harmonieuses. C’est une pratique qui a fait ses preuves et qui est performante.

Le site référencé ici est disponible à cette adresse :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.