Crédit : Pixabay

Le rang de vétérinaires connait chaque année des milliers d’adhésions. L’engouement pour le métier est donc évident. Amoureux des animaux, vous désirez également exercer dans le secteur ? Il vous faut intégrer une école professionnelle de formation. La meilleure en France est la prépa agro-veto. Ensuite, la formation se déroule sur sept ans consécutifs.

La prépa agro-veto ou BCPST

C’est la meilleure façon d’intégrer une des écoles de formation. Ces dernières  délivrent les diplômes adéquats pour prétendre aux Offres d’emploi vétérinaire.  La prépa agro-véto donne également accès à l’ENS ainsi qu’à nombre important d’écoles d’ingénieures.  La sélection des adhérents à l’école vétérinaire se fait depuis la classe de terminale. Les matières principales sont la Chimie, la biologie,  la Physique, les Sciences de la vie et de la Terre.
Lors de la préparation en classe de terminale, les postulants sont soumis à un total de huit heures de biologie-géologie, pareille pour les math et deux heures de langues. Ensuite, ils suivent deux heures de français et philo ainsi que 4 heures respectivement pour la physique et la chimie.

 Sept ans d’étude dans les écoles vétérinaires

Pour être vétérinaire, il faut avoir un doctorat en vétérinaire. Ce dernier doit être délivré par une école vétérinaire.  En France, elles sont au nombre de quatre : celle de Toulouse, celle de maison Alfort, celle de Nantes et enfin celle de Lyon.  Pour y prétendre, il faut avoir au minimum un bac +2.  Le plus recommandé est de consacrer ces deux ans à l’obtention d’un BTS en chimie biologie ou en technologie bio-industrie.
La place est très limitée dans les écoles de vétérinaires. Après admission au concours,  les études durent 7 ans.   Les trois premières années se passent en tronc commun. Les cours suivis sont alors principalement consacrés à la législation, les sciences fondamentales et la santé publique.
À partir de la quatrième année, les étudiants suivent un stage qui aboutit à l’obtention du DEFV en cinquième année.  Les titulaires ont alors la possibilité de s’arrêter à ce niveau et d’exercer en tant qu’assistants-vétérinaires. Ils peuvent également poursuivre dans une branche spécifique pendant deux autres années.  À l’issue, l’étudiant sort avec un diplôme de docteur vétérinaire.  Il peut à ce moment commencer par exercer ou choisir de suivre une spécialisation.  Il en existe deux : une de niveau bac+8 et une autre de niveau bac+9. La première confère le titre de spécialiste dans l’un des domaines suivants :

  • Études approfondies vétérinaires en santé publique animale ;
  • Pathologie animale et région chaude.

Quant à la deuxième, elle permet devenir spécialiste en :

  • Chirurgie vétérinaire des animaux de compagnie ;
  • Ophtalmologie vétérinaire ;
  • Élevage et pathologie des équidés ;
  • Science de l’animal de laboratoire.

Des voies multiples de spécialisation

Il est également possible d’obtenir une spécialisation en la matière en préparant un CEAV (Certificat d’Études Approfondies Vétérinaires)  en une année ou un DESV. Ce dernier se prépare en deux ou trois ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.