Les basketteurs célèbres qui sont d’origine ivoirienne

0

Il est impossible d’ignorer parmi les joueurs de basket originaire de Côte d’Ivoire les noms de Solo Diabaté, Nisré Zouzoua et Matt Costello. En utilisant le site https://www.1xbet.ci/fr les fans de ce sport ont la possibilité de pronostiquer les résultats des matchs auxquels ces basketteurs ivoiriens prennent part.

En ce qui concerne les faits les plus importants qu’il est intéressant de savoir concernant ces joueurs de basket, ce sont les suivants:

  • Solo Diabaté est né en 1987 et depuis 2022 il joue dans la composition de l’équipe États-Unis Monastir en Tunisie;

  • Nisré Zouzoua est né en 1996 et depuis 2o22 il fait partie de l’équipe Aix Maurienne Savoie en France;

  • Matt Costello est né en 1993 et depuis 2021 il joue dans la composition de l’équipe Basconie en Espagne.

De nos jours, l’utilisation du service 1xBet en ligne permet de faire des pronostics des résultats des matchs auxquels ces basketteurs célèbres ivoiriens prennent part.

Qu’est-ce qu’il est nécessaire de savoir à propos de la carrière sportive de ces joueurs de basket?

En parlant du parcours professionnel de Solo Diabaté, il est important de noter qu’il a débuté en 2006 dans le club JDA Dijon. En plaçant le pari sportif esport – 1xbet.ci/fr/line/esports les fans peuvent parier simultanément sur les matchs de basket auxquels ces Ivoiriens prennent part. Au cours de sa carrière sportive Solo Diabaté a changé beaucoup de différents clubs, notamment:

  • Chorale de Roanne entre 2009 et 2012;

  • SLUC Nancy pendant 2012-2013 et 2018-2019;

  • BCM Gravelines entre 2013 et 2015;

  • Rouen Métropole pendant 2015-2016;

  • MZT Skopje pendant 2016-2017.

En 2017 il était membre des clubs Champagne Châlons-Reims, Dragons de L’anhui et Esturgeons du Fujian. En 2018 il a rejoint Levicki Patrioti. Au cours de la période 2019-2021 il était membre du Panier Fos Provence. Depuis 2022 il fait partie de l’équipe États-Unis Monastir.

Parmi les clubs dans lesquels Nisré Zouzoua a joué au cours de son parcours professionnel sont Dax Gamarde (2020-21) et Alliance Sport Alsace (2021-22). Depuis 2022 il joue pour Aix Maurienne Savoie.

En parlant des équipes dans lesquelles Matt Costello a développé sa carrière sportive, il est important d’indiquer les suivantes:

  • Énergie de l’Iowa pendant 2016-2017;

  • San Antonio Spurs pendant 2017-2018;

  • Sidigas Avellino pendant 2018-2019;

  • Grande Canarie pendant 2019-2021.

Depuis 2021 il joue pour Basconie en Espagne. En mettant des paris sportifs sur 1xBet sur les matchs auxquels ce basketteur prend part, il est possible de parier sur esport simultanément sur internet.

MNGT Avis : que penser de la location de voiture de luxe ?

Aujourd’hui, tout le monde a la possibilité de conduire une voiture de luxe. Ferrari, Porsche, Bugatti, Lamborghini, muscle car américaine, etc. Quelle que soit la voiture recherchée, on peut non seulement la trouver, mais aussi la louer en France. La plupart de ceux qui se tournent vers la location de voiture de luxe sont des jeunes de banlieue. Ils se servent de la voiture pour frimer, pour tourner un clip de rap ou pour la relouer. Louer une voiture de luxe dans les pays voisins de la France est en ce moment un business lucratif pour les jeunes. En relouant la voiture en France, ils peuvent gagner entre deux à trois fois du prix initial de location. Dans cet article, on va expliquer comment se passe la location de voiture en France.

La location de voiture en France, par mngt avis

Tout comme dans d’autres pays, ce sont les voitures qui sortent du lot qui intéressent plus les clients. Pour ceux qui envisagent de se lancer dans la location de voiture de luxe, c’est donc le bon moment.  Toutefois, mngt avis pense qu’il est primordial de déterminer à l’avance les modèles de voiture à mettre en location. Après avoir choisi les voitures, on a le choix entre les louer soi-même ou les acheter directement. En France, il y a les agences de location de voiture qui font du leasing. Quant aux autres, ils passent par la location en Pologne, en Allemagne… Comme cité ci-haut, la location de voiture est un business florissant. Et ce, que ce soit pour les agences ou pour les clients. Cependant, une société de location de voitures de luxe doit se démarquer puisque la concurrence est rude. Selon mngt avis, se lancer dans ce business revient à viser un marché de niche. Il faut donc adopter des stratégies payantes si on espère réussir. On peut par exemple se spécialiser dans la location de gros SUV de luxe (ex : Porsche Cayenne, Lamborghini Urus, MMW iX3…). Pour se lancer dans la location de voiture de luxe, ci suit quelques astuces intéressantes : https://www.youtube.com/watch?v=yanNdvEtq1g.

La location de voiture de luxe : un business prometteur

location de voiture de luxe
Crédits : Pixabay

En ce moment, la plupart des gens préfèrent louer des voitures. Il faut dire que c’est plus avantageux par rapport à un achat. En optant pour la location, on peut choisir parmi les voitures les plus luxueuses du monde. Encore mieux, on peut changer de voiture chaque mois. Sportive, hybride ou totalement électrique, on peut dire que les clients ont largement le choix. Très avantageuse, la location de voiture de luxe est un business prometteur. En effet, elle ne cesse d’attirer les utilisateurs de voitures. Cependant, il est important de faire une étude de marché avant de se lancer. Certes, le marché ne va pas s’effondrer du jour au lendemain. Mais il est important de tout analyser. Cela permet de se démarquer de la concurrence. En ce qui concerne le prix, il faut toujours s’aligner avec ceux des autres agences. Si possible, il ne faut même pas hésiter à descendre un peu. Mais la qualité des services doit rester inchangée.

Remarque : Article Sponsorisé

Michele Tecchia : Quels sont les objectifs et responsabilités du marketing dans l’entreprise ?

Le marketing est une discipline qui étudie les besoins du marché et les moyens de satisfaire les clients. Le marketing a pour objectif de créer de la valeur pour l’entreprise en identifiant et en anticipant les besoins du marché. Pour Michele tecchia, le marketing est une discipline qui s’intéresse à tous les aspects du marché, de la conception du produit à la commercialisation en passant par la distribution et le service après-vente. Le marketing est une discipline qui s’intéresse à tous les aspects du marché, de la conception du produit à la commercialisation en passant par la distribution et le service après-vente. Le marketing a pour objectif de créer de la valeur pour l’entreprise en identifiant et en anticipant les besoins du marché.

Les objectifs du marketing par Michele Tecchia

Le marketing est une discipline qui a pour objectif de promouvoir les ventes d’une entreprise en identifiant et en satisfaisant les besoins du marché. Il s’agit donc d’une approche commerciale visant à créer de la valeur pour l’entreprise en développant des relations durables avec ses clients.

Pour atteindre ces objectifs, le marketing doit mettre en place une stratégie efficace reposant sur une bonne connaissance du marché, de la concurrence et des clients. Tout comme Michele Tecchia, il doit également être en mesure de définir les actions à mettre en place pour atteindre les objectifs fixés.

Le marketing est donc une discipline essentielle au bon fonctionnement de l’entreprise. Il permet de développer son activité en identifiant les besoins du marché et en mettant en place une stratégie efficace pour y répondre.

Michele Tecchia : les responsabilités du marketing

Le marketing est une discipline qui s’intéresse à la gestion du marché d’une entreprise. Il a pour objectif de promouvoir les produits ou services de l’entreprise auprès des consommateurs, afin de générer des ventes et de la croissance.

Les responsabilités du marketing sont donc de mener des études de marché, de définir une stratégie marketing adaptée, de gérer les campagnes publicitaires et de communiquer avec les clients. Le marketing doit également veiller à ce que l’entreprise respecte les règlementations en vigueur dans son secteur d’activité.

Pour mener à bien ses activités, le marketing doit travailler en étroite collaboration avec les autres services de l’entreprise, notamment la production, la logistique et les ventes.

Rôle du marketing

Pour Michele Tecchia, le marketing est une activité importante dans toute entreprise, car il permet de promouvoir les produits et services de l’entreprise auprès des clients potentiels. Les objectifs du marketing sont de sensibiliser le public à l’existence de l’entreprise et de ses produits, de susciter l’intérêt des clients potentiels pour les produits et services de l’entreprise, et de les inciter à acheter ces produits et services.

Pour atteindre ces objectifs, le marketing doit identifier les besoins et les désirs des clients potentiels, évaluer la concurrence, développer une stratégie de marketing adaptée, mettre en œuvre cette stratégie et en mesurer les résultats.

Le marketing est donc responsable du lancement des nouveaux produits sur le marché, de la promotion des produits existants, de la gestion des relations avec les clients, de la recherche de nouveaux marchés et de l’élaboration de stratégies pour développer l’entreprise.

Michele Tecchia Marketing Maritime
Michele Tecchia Marketing Maritime

Fonctionnement du marketing

Le marketing est une discipline qui s’intéresse à la gestion des relations avec les clients. Il s’agit d’un processus complexe qui implique de nombreuses tâches et responsabilités. Les objectifs du marketing sont multiples : attirer de nouveaux clients, fidéliser les clients existants, développer de nouveaux marchés, etc. Pour atteindre ces objectifs, les entreprises doivent mettre en place une stratégie marketing efficace. La première étape du processus marketing est la définition des objectifs et des cibles. Ensuite, il faut choisir les canaux de communication les plus appropriés pour atteindre les cibles. Il est également important de déterminer le budget marketing nécessaire pour mettre en place la stratégie. Une fois que tous ces éléments sont en place, il faut rédiger un plan marketing détaillé qui définit les actions à mener et les indicateurs de succès. Le marketing est une discipline très complexe qui requiert une solide compréhension des techniques et des outils disponibles. Les entreprises qui souhaitent réussir leur stratégie marketing doivent donc faire appel à des professionnels expérimentés.

Les enjeux du marketing par Michele Tecchia

Dans cet article, Michele Tecchia va vous expliquer ce qu’est le marketing et les différentes responsabilités et objectifs du marketing dans l’entreprise.

Le marketing est l’ensemble des activités qui ont pour but de concevoir, de communiquer et de mettre en œuvre des offres qui ont une valeur pour les clients, afin de générer des échanges rentables avec eux.

Le marketing est une approche globale de l’entreprise qui permet de mieux connaître et de satisfaire les besoins du marché. C’est une discipline qui s’intéresse aux comportements des consommateurs et à leur influence sur les décisions d’achat. Le marketing a pour objectif de concevoir des offres adaptées aux besoins des consommateurs, afin d’influencer leurs comportements d’achat et de générer des échanges rentables.

Pour atteindre ces objectifs, le marketing doit mettre en œuvre différentes actions, telles que la recherche marketing, la communication marketing, la promotion des ventes ou encore le développement des produits.

Le marketing est une discipline très importante dans l’entreprise, car il permet de mieux connaître les besoins du marché et de concevoir des offres adaptées aux consommateurs. Cela permet également d’influencer leurs comportements d’achat et de générer des échanges rentables.

Le marketing est une discipline fondamentale dans toute entreprise. Il a pour objectif principal de promouvoir les produits ou services de l’entreprise auprès du marché cible. Pour ce faire, il doit élaborer une stratégie de marketing efficace et mettre en place les différentes actions nécessaires à sa mise en œuvre. Le marketing doit également veiller à ce que les produits ou services de l’entreprise répondent aux besoins du marché, et ce, tout en générant un maximum de profits pour l’entreprise.

D’autres sources sur Michele Tecchia :

Moquette : pourquoi l’adopter ?

Si le plancher couvre le plus souvent les sols d’un logement, il entre ces derniers temps en concurrence avec la moquette. Cette dernière, longtemps boudée, revient récemment avec de nouvelles qualités qui la rendent attractives : les magazines tendance en font même la dernière mode. Retour sur les grands atouts de ce revêtement de sol hérité des années 70, qui s’avère aussi versatile que facile à vivre.

Des qualités uniques

N’en déplaise à ses concurrents, la moquette n’a pas sa pareille pour apporter du confort à la maison. Chaude et douce sous les pieds, elle est particulièrement appréciée durant la saison froide. Son moelleux et son épaisseur permettent en plus d’atténuer les chocs et les bruits : l’idéal quand on a de jeunes enfants un peu turbulents et/ou des voisins du dessous aux oreilles sensibles ! Qu’elle soit naturelle ou synthétique, chaque moquette a ses avantages bien précis :

  • Les moquettes faites de laine naturelle sont particulièrement durables et constituent d’excellents isolants thermiques.
  • Les moquettes conçues en fibres végétales (comme le sisal ou le jonc de mer) sont elles aussi très robustes, bien que moins douces et moins résistantes face à l’humidité.
  • Les moquettes fabriquées en fibres synthétiques sont agréables sous le pied, plutôt résistantes et en général très bon marché.

Un entretien facile

Halte aux idées reçues : loin d’aggraver la pollution intérieure, la moquette contribuerait au contraire à améliorer la qualité de l’air de la maison. L’explication en est toute simple : à la différence des sols lisses, ses nœuds emprisonnent la poussière… Bien sûr, comme tous les revêtements de sol, la moquette nécessite un entretien régulier pour rester propre. Aujourd’hui la grande majorité des modèles actuels bénéficient d’un traitement qui limite les salissures ! Pour bien entretenir une moquette, le grand geste, c’est évidemment le passage fréquent d’un bon aspirateur, soit de type traineau (pour ménager les dos fragiles), soit de type balai (pour aller partout sans être encombré par le fil). Il est également possible de shampouiner la moquette. Ce type de nettoyage est loin d’être indispensable : un peu de bicarbonate de soude, saupoudré de façon uniforme, permet généralement de raviver les couleurs et de chasser les odeurs sans trop de frais ni d’efforts. Enfin, en cas de tache, un simple chiffon humide suffit à l’effacer de la surface, à condition que la souillure soit fraiche et que la substance n’ait pas pénétré au cœur des fibres. Et en cas de tache incrustée ou encore de traces de colle, il existe toujours des protocoles et des produits efficaces pour rendre sa netteté à une moquette.

Une esthétique variée

La moquette peut se poser dans toutes les pièces de la maison, ou presque ! Tour à tour claire ou foncée, unie ou à motifs, à poils ras ou plus longs, elle se décline dans un éventail infini de modèles, qui peuvent s’adapter à n’importe quel style de décoration. Les moquettes blanches, très élégantes, sont magnifiques avec des meubles en bois blond, à l’esprit scandinave, tandis que les modèles aux couleurs vives donnent du peps aux chambres d’enfant et du caractère aux intérieurs originaux, dans un esprit pop. Quant aux motifs, ils peuvent faire de la moquette l’élément essentiel d’une décoration réussie. Graphiques, ils donnent le ton d’un parti pris résolument contemporain. Vintage, ils accentuent avec succès une atmosphère rétro. Les reliefs ont également leur importance : la moquette velours, faite de boucles rasées, présente un aspect doux et régulier, qui fait merveille dans les zones de passage, comme l’entrée, le couloir ou la pièce à vivre. La moquette façon shaggy, très tendance, vous offre le luxe d’un poil long et torsadé, qui lui donne un superbe relief. Elle est parfaite dans les chambres à coucher, qu’elle rend très cosy. Quant à la moquette dite “structurée”, elle associe avec brio les fils bouclés et coupés afin de former des dessins en exploitant les creux et les pleins, dans un esprit tufté à la fois raffiné et inspire.

Décorative, polvalente, facile à nettoyer et surtout vraiment confortable : trop longtemps boudée, la moquette n’aurait-elle pas finalement tout bon ?

 

Que doit-on vérifier avant d’acheter une voiture d’occasion ?

C’est décidé, vous allez acheter une nouvelle voiture. Mais faute de budget, vous devrez vous tourner vers un modèle d’occasion. Sachez que même si c’est le cas, cela demande un investissement conséquent. Afin d’éviter les mauvaises surprises, plusieurs points sont à vérifier avant l’achat d’un véhicule d’occasion. Pour les découvrir, on vous invite à lire attentivement ce qui va suivre.

L’origine

Le premier point à vérifier pendant l’achat d’une voiture de seconde main comme ce seat ibiza occasion est son origine. Cela permet de connaître le nombre de propriétaires et le lieu de mise en circulation. On doit également vérifier que les données sur la carte grise correspondent au propriétaire et au modèle. On est ainsi attentif à la plaque d’immatriculation, au numéro de série, au genre national (professionnel ou particulier), à la date butoir du contrôle technique ainsi qu’au nom, prénom et adresse du propriétaire. À préciser qu’un véhicule d’occasion importé demande plus de prudence, car il y a une différence d’équipements de série et d’options.

L’extérieur

achat voiture d'occasion
Crédits : Pixabay

Une fois que le premier point est correct, on passe par l’inspection extérieure de la voiture d’occasion à acheter. On est attentif à la peinture. Si on trouve une couche d’apparat, cela indique un accident ainsi qu’un passage au marbre. Il faut que la tôlerie soit lisse, sans trace de boursouflures et de coups. Ensuite, on regarde les vitres. Les traces de rouilles sont encore à chercher. Pour cela, on contrôle les faces intérieures des portes, les bords des vitres, les passages d’ailes, les bas de caisse, le coffre et le plancher de l’habitacle. N’oublions pas les joints en vérifiant les caoutchoucs de portière, de malle et de couvercle de hayon. En dernier, on fait attention aux pneus.

L’intérieur

À l’intérieur, on contrôle le compteur. Les numéros doivent être alignés, cela permet de savoir si le compteur a été révisé. Après, on s’assure que le kilométrage correspond à l’étiquette de la vidange. Puis, on regarde les commandes de bord. Les feux (clignotant, stop, de recul et de position) et les phares doivent fonctionner correctement. On est encore attentif aux warnings, au chauffage, aux essuie-glaces et au désembuage. On n’oublie pas d’inspecter les témoins du tableau de bord au démarrage. Ensuite, on vérifie les housses. On peut les retirer pour voir les brûlures de cigarettes et les trous. Il y a aussi l’examen du tapis de sol en regardant l’humidité pour voir les soucis d’étanchéité. Les autres critères à prendre en compte sont l’autoradio, la climatisation, l’attache remorque et la roue de secours.

Le moteur

C’est sûrement le point le plus important à vérifier lors de l’achat d’un véhicule d’occasion. Les fuites d’huile sont à voir de près. C’est acceptable si on trouve des traces de suintement, car aucune voiture n’est propre à 100 %. On doit également faire attention aux bornes de batterie. Il ne faut pas qu’elles ne soient pas couvertes de substances blanches et sèches, car cela annonce un mauvais entretien et peut causer un souci de démarrage. On pense aussi à contrôler les durits. Il ne doit y avoir aucune trace de coulure ou de fuite. Ils ne doivent pas également être boursouflés, cela indique un vieillissement ou une usure, et cela demande un remplacement. En dernier, il faut voir le radiateur. Les véhicules d’occasion avec des fuites de liquide blanchâtre sont à éviter.

On termine les critères en essayant la voiture d’occasion sur route.

Quels sont l’utilité et l’intérêt des revêtements polymères ?

0

Aujourd’hui, le revêtement polymère est devenu le revêtement de sol par excellence. Uniforme, ce type de revêtement s’installe sur du béton ou sur d’autres matériaux. Elégant, le revêtement polymère est parfait pour les garages, les salles d’eau, le salon ou encore la cuisine. On s’en sert également dans différentes parties des trains (ex : sur les systèmes d’ouvertures des portes). Mais comment fait-on pour obtenir du revêtement polymère ? Qu’est-ce qui le différencie des autres revêtements de sol ? Et enfin, quels sont l’utilité et l’intérêt de ce revêtement ? On vous explique tout ce qu’il y a à savoir sur le sujet dans cet article.

Le revêtement polymère : qu’est-ce que c’est ?

Avant de lister les avantages de l’utilisation du revêtement polymère, on va d’abord commencer par définir ce que c’est. Comme son nom l’indique, c’est un revêtement à base de polymère. Ce dernier est un matériau qu’on obtient en mélangeant la résine avec un durcisseur. A la suite d’une réaction chimique contrôlée, le mélange se transforme en un bloc solide. Pour comprendre le fonctionnement du revêtement polymère, on va prendre l’époxy comme exemple. Généralement, on utilise ce dernier pour colmater les fuites. Pour qu’il puisse durcir, on le mélange avec un durcisseur. Une fois que le mélange sèche, il devient imperméable. Comme cité ci-dessus, le revêtement polymère est aujourd’hui le revêtement de sol par excellence dans les centres commerciaux, dans les industriels, etc. Cependant, il faut préciser que la pose de ce type de revêtement requiert l’intervention d’un professionnel. En effet, il existe certains critères de pose et étapes à suivre (surfaçage, finition…) pour que le revêtement soit conforme aux normes et durable. Maintenant, la question est celle de savoir ce qui différencie le revêtement polymère des autres revêtements de sol. Et quelle est son utilité ?

Le revêtement polymère : quelle est son utilité ?

revêtement polymère
Crédits : Pixabay

Eh bien, le revêtement polymère est un revêtement de sol. On s’en sert donc pour recouvrir le sol. Et comme cité ci-haut, on s’en sert également dans les trains pour que ces derniers aient une allure plus moderne. En ce moment, le revêtement polymère est très apprécié pour ses nombreux avantages. Tout d’abord, il est très solide par rapport aux autres revêtements de sol. Il résiste parfaitement aux chocs, aux produits corrosifs et à l’abrasion. Contrairement au revêtement en bois, il est également imperméable. L’un des grands avantages du revêtement polymère est qu’il est aussi facile à entretenir. En effet, il suffit de le nettoyer avec de l’eau savonneuse et le rincer pour lui redonner son éclat. Pour sa solidité et sa durabilité, le revêtement polymère est très utilisé dans le secteur industriel. En effet, il peut supporter des machines lourdes, ne craint pas les produits chimiques et les fuites d’huiles. Le fait est qu’il possède une belle surface lisse empêche également les poussières d’adhérer au revêtement. En somme, c’est le revêtement de sol par excellence. Cependant, pour profiter de tous ces avantages, il est conseillé de faire appel à un professionnel pour la pose. Aussi, il faut bien se renseigner au niveau du prix. Généralement, la pose devrait coûter entre 25 à 30 euros / m² pour la pose flottante contre 25 à 35 euros / m² pour la pose collée et entre 35 à 45 euros / m² pour la pose clouée.

Quels sont les critères à respecter pour acheter un véhicule d’occasion ?

Pour avoir une nouvelle voiture, de plus en plus de personnes se tournent désormais vers les modèles d’occasion. C’est un secteur en bonne santé, et les raisons à cela sont nombreuses. La principale raison est certainement les économies réalisées. Toutefois, avant de se lancer dans l’achat d’un véhicule d’occasion, il faut prendre en compte les bons critères afin de faire une bonne affaire.

L’historique du véhicule d’occasion

Que l’on achète la voiture d’occasion comme cette cayenne d occasion chez un professionnel ou auprès d’un particulier, on se renseigne sur son historique. Le vendeur doit donner toutes les preuves concernant l’entretien et les réparations déjà faites sur le véhicule. Idéalement, on demande la facture d’achat pour avoir une petite idée du modèle et des options. On fait attention, car certains vendeurs surcotent leurs véhicules d’occasion en faisant un amalgame entre les équipements de série et les options. Également, un modèle d’occasion de plus de 4 ans doit avoir un PV de contrôle technique de moins de 6 mois.

Le kilométrage

C’est un point essentiel dans l’acquisition d’une voiture d’occasion. En effet, il détermine le prix ainsi que l’état du véhicule. Cependant, il n’y a pas de kilométrage standard, car tout repose sur les besoins de chacun et la distance à parcourir tous les jours. Quoi qu’il en soit, un véhicule d’occasion avec un kilométrage élevé n’est pas conseillé. Mais s’il affiche plus de 100.000 km au compteur, bien entretenu ou sans problème d’entretien majeur, c’est conseillé. Le kilométrage doit correspondre à l’état du véhicule. On pense à faire la comparaison entre le kilométrage du compteur avec le kilométrage dit par le vendeur.

L’inspection extérieure du véhicule d’occasion

Lors de l’achat d’une voiture d’occasion, on prend le temps d’inspecter l’extérieur. On vérifie les jantes, car si elles sont endommagées, cela aura des impacts sur la direction et entraînera des réparations onéreuses. On est aussi attentif à l’usure des pneus. S’ils sont usés vers l’extérieur, c’est un signe de souci de géométrie. On regarde encore les pare-chocs et leurs fixations. S’ils bougent, cela peut indiquer un accident antérieur. Et encore, on décèle les traces éventuelles de réparations sur la carrosserie. Il faut également voir de près sous la caisse et l’état du moteur.

L’inspection intérieure du véhicule d’occasion

À l’intérieur, on regarde bien les trous, les déchirures ou les taches sur les sièges et le plafond, cela est dû à l’usure ou à la cigarette. On pense aussi à contrôler l’état des plastiques, les rayures et le siège du conducteur. On inspecte également le volant ainsi que des pédales. Mais on ne néglige en aucun cas les éléments de confort : vitres électriques, climatisation, autoradio…

L’essai du véhicule d’occasion

achat voiture d'occasion
Crédits : Pixabay

Qu’importe la marque et le modèle du véhicule d’occasion que l’on pense acheter, il faut d’abord l’essayer. Le but est de tester la conduite et de vérifier qu’il nous convient vraiment. Lors de l’essai, on s’assure que l’embrayage n’a aucun signe d’usure, que les vitesses passent correctement et que les émissions de gaz d’échappement sont normales. Aussi, on voit s’il n’y a pas de fuites d’eau ou d’huile, si aucun témoin d’alerte n’est allumé au tableau de bord et s’il n’y a aucun bruit venant du moteur ou des trains roulants.

Pourquoi se chauffer avec des pellets ?

Depuis l’année 2014, le nombre de foyers qui se chauffe aux pellets a grandement augmenté, de 400 à 800.000, et cela ne cesse de grimper. Ce phénomène s’explique par le succès du poêle au bois ainsi que de ses innombrables avantages. Si vous n’avez pas encore adopté le chauffage aux pellets, ci-après toutes les raisons qui vous pousseront à le faire.

Le fonctionnement du chauffage aux pellets

Avant d’entrer dans le vif du sujet, découvrons d’abord ce que l’on entend par pellets que l’on appelle aussi granulés de bois. Ce sont de petits cylindres affichant un diamètre de 6 mm et une longueur entre 31,5 et 45 mm. Ils sont faits à 100 % de sciures de bois compressés. On n’y trouve aucun additif chimique. Ce combustible est brûlé dans un appareil adapté pour le chauffage du logement ou des locaux professionnels. Sur le marché, il y a des pellets de différentes qualités, mais ce sont les pellets premium qui respectent la certification de qualité DINplus et ENplus. Cette certification leur assure un faible taux d’humidité, un pouvoir calorifique élevé et une combustion plus complète. Vous êtes invité à découvrir la promo pellets.

Tous les avantages du chauffage aux pellets

  • Un combustible écologique: Les pellets sont écologiques, car ils sont neutres en CO2. La quantité de CO2 générée pendant la combustion est absorbée par les arbres durant leur croissance. Il est aussi intéressant de savoir que les pellets viennent des copeaux récupérés par l’industrie du bois. Leur production passe par un processus éco-responsable qui valorise les déchets des entreprises fabriquant des meubles et autres objets en bois. De même, contrairement aux autres appareils de chauffe, le poêle à pellets produit moins de fumées et de cendres.

    pellets
    Crédits : Pixabay
  • Un combustible économique: Le poêle à pellets est réputé pour être économique. C’est le combustible le moins cher du marché après le chauffage aux bûches. Pour faire encore plus d’économies, on achète des pellets en vrac, mais non des pellets en sacs.
  • L’appareil automatisé: Le poêle à pellets est équipement désormais moderne. Il est de plus en plus automatisé et programmable pour simplifier la vie des utilisateurs. Il est possible de le régler afin qu’il fonctionne assez tôt pour que la température intérieure soit correcte au réveil ou au retour du travail. Connecté, le poêle à pellets est aussi contrôlable à distance depuis le smartphone ou la tablette.
  • Le bon rendement: Avec les pellets, on a un rendement entre 85 et 95 %. Le poêle à pellets consomme peu tout en proposant une chaleur optimale. Aussi, vu que ce combustible est particulièrement dense, ses qualités calorifiques sont exceptionnelles (5 kWh par kg de pellets contre 4 kWh par kg pour les bûches de bois classique).
  • Un appareil design : La dernière raison qui peut pousser à adopter le poêle à pellets est son esthétisme. Sur le marché, différents modèles existent : ronds, rectangulaires… Il y en a pour tous les goûts et styles. Également, il y a des modèles avec une grande surface vitrée, des modèles suspendus… Cet appareil est maintenant un objet de décoration à part entière. Il peut donner du caractère à n’importe quelle décoration intérieure.

Les avantages des pellets en hiver.

C’était dans les années 70 que le poêle à pellets a vu le jour. Actuellement, il est de retour en raison de ses multiples avantages. Pour cela, nombreux sont les Français qui ne jurent que sur les pellets à chaque période hivernale. En plus d’être pratique, le poêle à bois est économique. Pour découvrir en détail les avantages des pellets, lisez attentivement ce qui va suivre.

Économique

Le premier atout des pellets est qu’ils sont particulièrement économiques. En effet, le poêle à bois évite le relancement du chauffage central au commencement de la période hivernale. Également, cela permet d’arrêter ce dernier à la fin de cette saison. Ce soulagement du chauffage central permet de réaliser d’importantes économies. Le gain d’argent est encore plus conséquent si on utilise exclusivement le poêle à pellets en raison du tarif des énergies qui ne cesse d’augmenter. Prix du pellet subissent aussi moins les variations. On peut dire que leur prix est stable.

Écologique

Contrairement aux énergies fossiles, les pellets ne rejettent que très peu de CO2. Si les forêts sont gérées durablement, le CO2 rejeté pendant la combustion sera absorbé petit à petit durant la croissance des arbres replantés. Cela signifie que son bilan carbone est neutre, utiliser un poêle à pellet n’a pas de conséquences sur l’effet de serre. Il est aussi intéressant de savoir que la combustion des pellets n’entraîne pas la pollution de l’air intérieur. Contrairement aux bûches de bois classique, ils libèrent moins de polluants et de poussières. De même, les pellets font partie des énergies renouvelables, car ils sont faits à 100 % de résidus de bois (copeaux et sciures).

Un excellent rendement

avantages pellets
Crédits : Pixabay

Les pellets sont particulièrement denses et humides ainsi, ils affichent un haut pouvoir calorifique. Le rendement oscille entre 85 et 95 %, c’est entre 70 et 75 % pour les bûches traditionnelles. À noter que les poêles à pellets labellisés « Flamme Verte » ont un rendement de 85 % au moins. Concrètement, cela veut dire qu’ils consomment une quantité modérée d’énergie pendant leur fonctionnement tout en générant une excellente quantité de chaleur. Dans le même volet, ils génèrent moins de cendres et de fumées.

Simple d’utilisation

Grâce aux innovations technologiques, le poêle à pellets est maintenant plus simple à utiliser. Tous les modèles en vente sont désormais modulables, programmables et automatisés. Ils ont des fonctionnalités avancées : pilotage par smartphone, commande à distance, programmation… Il suffit de bien régler l’appareil pour une bonne consommation de chauffage de pellets. De même, il n’est plus nécessaire de l’allumer et de l’éteindre régulièrement. Avec le thermostat, le poêle s’éteint et se rallume de manière automatique. Et encore, vu qu’il est électrique, on n’utilise plus le papier, les allumettes et le bois d’allumage pour le lancer.

Les aides

Le poêle à pellets fait partie des appareils de chauffe de nouvelle génération, et l’acquérir permet de bénéficier d’aides financières ou fiscales réduisant ainsi son coût d’achat et d’installation. Il y a le crédit d’impôt pour la transition énergétique de 30 %, la TVA à taux réduit de 5,5 %, la Prime énergie de TotalEnergies, les aides de l’ANAH et les aides locales. Cependant, ces aides ne sont accessibles que si l’on fait appel à des artisans labellisés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Pollution urbaine à Marseille : comment réduire son empreinte carbone ?

La pollution urbaine est l’un des facteurs inhérents à l’apparition des troubles respiratoires. Pour y faire face, rien de tel qu’une limitation accrue de son empreinte carbone. Les enjeux de la lutte contre la pollution urbaine sont énormes. À Marseille, y compris la plupart des villes françaises, ce sujet est au cœur des débats. Certains dispositifs et mesures sont préconisés afin d’améliorer la qualité de l’air. Focus sur quelques-unes de ces mesures restrictives.

Se conformer aux mesures prises à propos de la ZFE à Marseille

La ZFE, zone à faible émission, est un dispositif de lutte contre la pollution urbaine. Cette mesure instaurée à Marseille ne cesse de gravir les échelons. Cela est dû à l’impact qu’elle pourrait avoir sur l’environnement. En effet, le trafic routier engendre environ 57 % des émissions d’oxyde d’azote. Il constitue l’une des causes principales des émissions de particules fines. Cette pollution chronique influence négativement la santé. En attestent les décès récurrents en France ces dernières années et assignés à la mauvaise qualité de l’air. La ZFE de Marseille tente d’y remédier avec pour objectif, une réduction de la pollution de l’air en centre-ville.

Privilégier les modes de transport parcimonieux en CO2e

En dehors des mesures prises par les autorités compétentes, certains gestes peuvent faire la différence. Selon le rapport du Ministère de la Transition Écologique, les transports ont généré approximativement 28,7 % des émissions nationales de gaz à effet de serre en 2020. Cela équivaut à 113,6 millions de tonnes de CO2e. En considérant ces chiffres, il faudra essentiellement économiser les ressources et réduire les conséquences du réchauffement climatique. Favoriser les modes de transport économes en CO2e reste l’une des meilleures façons d’y arriver. Les transports en commun permettent de limiter son empreinte carbone comparativement à la voiture. Privilégier la marche ou le vélo pour les courts trajets constitue aussi un excellent moyen de participer à la sauvegarde de l’environnement.