DERNIERS ARTICLES

Pourquoi faire appel à un réparateur informatique ?

0
Aujourd’hui dans une entreprise, les outils informatiques sont essentiels. Il est donc primordial de les entretenir pour qu’ils soient opérationnels. Afin de garantir leur bon fonctionnement, il est plus que recommandé de faire appel à un réparateur informatique. Le monde moderne s’appuie sur des technologies de pointe, dont l’informatique, qui occupe une place essentielle dans les entreprises. Il est donc essentiel de s’assurer que l’informatique fonctionne correctement pour la bonne marche d’une entreprise. C’est la raison pour laquelle le recours à un réparateur informatique est fortement recommandé. Quel est son rôle ? Tâchons de nous intéresser au sujet.

Quand faire appel à un réparateur informatique ?

On peut dire que le réparateur informatique est aussi un technicien informatique. Cette double fonction implique qu’il peut intervenir à différents niveaux et à différents moments au sein d’une entreprise. C’est ainsi qu’une entreprise va faire appel à lui pour assurer plusieurs missions dont des actions de maintenance. On distingue principalement 3 maintenances pour lesquels le réparateur est contacté :
  1. La maintenance préventive : Elle va permettre d’anticiper les risques de panne sur les ordinateurs en entretenant le matériel.
  2. La maintenance réparatrice ou corrective : elle est le résultat d’une défaillance informatique et l’entreprise qui la rencontre doit agir dans l’urgence en faisant appel à un réparateur.
  3. La maintenance évolutive : permet à un réparateur de proposer des matériels de dernière génération pour garantir une performance de qualité.
L’entreprise va appeler le réparateur informatique pour assurer une maintenance du matériel en procédant au nettoyage des ordinateurs, en vérifiant que les différents périphériques ne sont pas abîmés, en remplaçant les pièces usagées et les composants défectueux, etc. Par ailleurs, le réparateur va assurer la maintenance des logiciels en s’assurant qu’ils sont à jour et qu’ils fonctionnent avec le système d’exploitation. Ainsi, le réparateur va s’assurer que les logiciels ne sont pas perturbés dans leurs fonctions par des fichiers temporaires qui perturbent leur fonctionnement. Auquel cas, il va assurer un nettoyage des ordinateurs. Son rôle va également consister à procéder à l’installation d’un antivirus, d’un antispam et d’un pare-feu.

Pourquoi recourir à un réparateur informatique ?

Recourir à un réparateur informatique va permettre à une entreprise de bénéficier d’un outil informatique qui va bien fonctionner et qui va être performant. Le dépanneur informatique va permettre à une entreprise :
  • De réaliser des économies
Le recours à un réparateur informatique professionnel est particulièrement bénéfique lorsque celui-ci procède à l’entretien des outils informatiques. En effet, cela permet que les machines soient opérationnelles sans tomber régulièrement en panne. Quand un magasin commercial fonctionne normalement, il ne perd pas d’argent, mais dans le cas contraire, les dégâts financiers peuvent être importants. Si le réparateur intervient en cas de panne, il peut relancer rapidement les outils informatiques pour que l’entreprise ne soit pas pénalisée et improductive. Il est recommandé d’avoir un contrat de maintenance qui comprenne une intervention sur site et en ligne (sinon l’intervention d’un réparateur pour la réparation ordinateur est onéreuse).
  • De sécuriser les données
Le réparateur informatique va permettre d’assurer une sécurité au niveau des ordinateurs pour que les données et les fichiers ne soient pas piratés ou rendus non opérationnels. L’intervention d’un réparateur va permettre que les dégâts ne soient pas importants et que les conditions de travail des collaborateurs se fassent dans de bonnes circonstances.

Conseils pour choisir le bon salon funéraire

Après un décès, choisir l’endroit dans lequel se feront les dispositions finales est toujours difficile. Pour certaines familles, elles préfèrent se rendre au même endroit parce que c’est la tradition. Par contre, il existe des familles qui prennent le temps de tout prendre en compte. L’objectif étant de faire en sorte que la cérémonie funéraire soit une réussite. Pour y arriver, l’idéal serait de faire appel à un salon funéraire ou un complexe funéraire. Normalement, ce dernier devrait disposer de chapelle, de salon et de salle de réception. Reste à savoir, comment trouver / comment choisir le bon salon funéraire ? On en parle dans cet article.

Les critères à prendre en compte pour trouver le bon salon funéraire

Aujourd’hui, on peut trouver facilement un salon funéraire. Il suffit de faire une recherche sur internet et le tour est joué. Cependant, il est important de bien choisir les mots-clés (ex : spécialiste arrangement funéraire dans les Laurentides…). Ceci fait, il faut suivre les étapes listées ci-dessous.

1ère étape : Consulter la famille pour décider du budget

Le salon funéraire est celui à qui on fait appel pour organiser les funérailles. Pour le choisir, il faut prendre en compte les besoins ainsi que le budget de la famille. Il faut savoir que les services proposés par le service funéraire vont dépendre du budget alloué à la cérémonie. Consulter la famille va donc permettre de définir les priorités. Cela permet aussi de décider dans quel endroit va se tenir le lieu de culte, le cimetière, etc. Ce sera également l’occasion d’exposer les exigences, que ce soit religieuses ou culturelles.

2ème étape : Tenir compte des droits en matière funéraire

En tant que consommateur de services funéraires, il est aussi important de connaître ses droits. Il faut savoir que les règles en matière funéraire donnent au consommateur le droit de recevoir une liste des prix détaillés / d’obtenir des informations concernant les tarifs par téléphone / de fournir au salon funéraire un cercueil acheter ailleurs, et ce, sans frais supplémentaire / et d’utiliser un autre récipient pour la crémation (au lieu d’un cercueil).

3ème étape : Etablir une liste des pompes funèbres

L’établissement d’une liste des salons funéraires permet de comparer les prix et de trouver celui qui offre un service de qualité en fonction du budget. Pour faciliter cette tâche, on peut se renseigner auprès de l’alliance des consommateurs. En général, cette dernière dispose toujours d’une étude des prix. Si possible, on peut aussi visiter directement des complexes funéraires. Les conseillers de ces derniers peuvent fournir des infos déterminantes dans la prise de décision.

4ème étape : Choisir un salon funéraire qui répond à ses besoins

choisir un salon funéraire
Crédit : Pixabay
Après la concertation avec les membres de la famille, on peut faire appel au salon funéraire qui répond aux attentes et besoins. En général, l’intervention de ce dernier dispense la famille de toutes organisations et démarches administratives. Si nécessaire, le salon funéraire peut aussi se charger des soins de conservation. Mais, il faudra ajouter quelques euros de plus.

Le logiciel de gestion de temps : qu’est-ce que c’est ?

Aujourd’hui, une entreprise ne peut être compétitive sans automatiser certaines tâches. Et pour y arriver, elle doit se tourner vers des logiciels de gestion. Avec l’évolution de la technologie, on a assisté à la naissance de plusieurs de ces outils innovants. Outre le fait qu’ils permettent d’économiser du temps, les logiciels de gestion améliorent également la productivité de l’entreprise. Sur le marché actuel, on peut trouver facilement différents logiciels de gestion. Et dans cet article, on va parler d’un logiciel en particulier : le logiciel de gestion de temps. Qu’est-ce que c’est ? Comment fait-il pour améliorer les ressources humaines ?

Qu’est-ce qu’un logiciel de gestion de temps ?

Comme son nom l’indique, le logiciel de gestion des temps est un outil qui automatise toutes les tâches liées à l’administration horaire des salariés. Outre les heures d’entrée et de sortie, cela inclut aussi le nombre d’heures travaillées, la gestion des congés, la gestion de la rotation, etc. Généralement, la gestion du temps inclut toutes mesures ayant pour objectif de planifier, analyser mais aussi superviser l’horaire de travail de tout le personnel. Et ce qui est intéressant avec ce type de logiciel, c’est qu’il permet d’atteindre facilement un niveau de productivité et d’efficience qui était inatteignable auparavant. Quand on parle de logiciel de gestion de temps, on ne fait pas référence à un logiciel en particulier. On parle de trois logiciels SIRH (Système d’information de gestion des ressources humaines) qui permettent de gérer de manière efficace les domaines de l’administration horaire. Le premier logiciel est celui qui gère les temps de travail. C’est sans nul doute le plus complet des trois puisqu’il enregistre les heures de début & fin, le comptage des heures effectuées. Ensuite, il y a le logiciel de gestion des congés qui gère les repos et les congés de tout le personnel. Et enfin, il y a le logiciel de gestion des plannings. Maintenant, la question est de savoir comment le logiciel de gestion de temps fait pour améliorer les RH.

Le logiciel de gestion de temps améliore-t-il les RH ?

gestion de temps
Crédit : Pixabay
L’administration des temps fait partie des missions principales des ressources humaines. Et la plupart du temps, cette tâche génère pas mal de complications. Pour éviter les frictions avec les employés, l’idéal serait donc de se tourner vers les logiciels de gestion de temps. Ils permettent de gagner en objectivité et en transparence. Ce qui est intéressant avec cet outil, c’est qu’il centralise toutes les données concernant la gestion horaire. Et cela facilite grandement le calcul de la paie, la gestion des congés… En cas de litige avec un salarié concernant ses heures effectuées, les données enregistrées par le logiciel peuvent servir de preuve. Que ce soit pour une entreprise de grande taille ou une PME, le logiciel de gestion de temps est fortement conseillé. Son utilisation va permettre à l’entreprise de se focaliser sur le cœur de son métier, d’augmenter la productivité et d’être plus compétitive. En somme, le logiciel de gestion de temps ne présente que des avantages.

La destination ski par excellence : Termignon, Val Cenis

0
Unique représentant du réseau Alpine Pearls, Val Cenis Termignon est la destination par excellence pour les amateurs de ski. Situé en Haute-Maurienne, ce petit village dispose de nombreux atouts. Et ce, malgré sa petite taille. Ce qui est intéressant avec Val Cenis Termignon, c’est qu’il grouille d’idées novatrices. Par exemple, les touristes ont le choix entre embarquer en traineau, en train ou encore en vélo. En effet, le village s’engage pour un tourisme respectueux de la nature. Raison pour laquelle il a mis en place de nombreuses innovations que l’on ne trouve qu’à Val Cenis Termignon (copyright Office de tourisme de Haute Maurienne Vanoise).

Val Cenis Termignon : la destination par excellence pour les amateurs de ski

Val Cenis Termignon est une station de montagne, parfaite pour ceux qui ont besoin de se ressourcer. C’est également une station aux mille visages et une destination aux multiples facettes. En effet, elle allie à la perfection l’aspect familial et sportif, l’authenticité et l’innovation, l’animation et le repos et enfin, la sincérité et la générosité. Créée en 1967, la station de ski de Val Cenis se situe dans les anciennes communes de Lanslevillard. En 2008, la station de Termignon quant à elle fut reliée via le télésiège de la Turra. Ce qui permet aux amateurs de sport de glisse de profiter de 133km de pistes alpines. Depuis janvier 2017, Val Cenis n’est plus une simple station de ski. Elle est devenue une commune qui regroupe de nombreux villages : Lanslebourg Mont-Cenis, Termignon-la-Vanoise,  Bramans, Lanslevillard et Sollières-Sardières. En superficie, Val Cenis se trouve donc à la seconde place des plus grandes communes de France métropolitaine, derrière celle d’Arles. Pour trouver une résidence ou un chalet en location pour tes vacances de ski à Termignon Val Cenis, il suffit donc d’insérer l’un des villages listés ci-dessus dans les mots-clés.

Que faire à Val Cenis Termignon ?

skier à Val Cenis
Crédit : Pixabay
Outre le fait que ce soit une station de ski, Val Cenis abrite également un riche patrimoine historique. En guise d’exemple, on peut citer le musée d’archéologie, la chapelle Saint-Sébastien… On retrouve aussi sur place des sites d’exception (ex : plateau du Mont-Cenis…). Une fois arrivé à Val Cenis, ce ne seront pas les endroits à découvrir qui vont manquer. En effet, outre faire du ski, on peut aussi partir à la découverte du Mont-Cenis et son lac qui se trouve aux portes du piémont italien. Ce dernier est accessible via un télésiège depuis le domaine alpin de Val Cenis. Ensuite, il y a le parc national de la Vanoise. C’est le paradis des skieurs puisque les neiges sont présentes toute l’année. Pour ceux qui envisagent un retour à la nature, la montagne abrite de nombreux refuges et chalets. Après, il y a le monolithe, véritable curiosité géologique à ne pas manquer. Ce dernier est accessible depuis le domaine nordique du Monolithe. Enfin, il y a la plus ancienne église de Maurienne et la Dent Parrachée accessible en raquettes ou en ski de fond depuis le domaine nordique du Val d’Ambin. Dans le Val Cenis, il n’y aura pas de souci d’hébergement. Il suffit de bien mentionner le type de location (ex : Location d’appartements de ski à Termignon Val Cenis…) pendant la recherche.

Un plancher chauffant dans la salle de bain, un vrai confort

0
Vous envisagez d’installer un plancher chauffant dans votre salle de bain ? Eh bien, vous n’allez pas le regretter. En effet, il n’y a pas meilleure sensation que de sortir du bain et toucher un sol qui offre une chaleur uniforme. Il faut savoir que le plancher chauffant se sert de toute la surface du sol pour chauffer. C’est un système de chauffage de bâtiment par le sol à très basse température. Parmi les modèles existants, c’est le chauffage central à eau chaude qui est considéré comme le plus fiable, le plus efficace et le plus confortable. Mais le plancher chauffant dans la salle de bain apporte-t-il vraiment du confort ? On en parle dans cet article.

Le plancher chauffant dans la salle de bain : pour un confort inégalé

Installer un plancher chauffant signifie jeter aux oubliettes le carrelage froid. C’est également ouvrir ses portes au confort. En effet, comme cité ci-dessus, le contact avec le sol chaud à la sortie du bain apporte un confort inégalé. Avec l’installation d’un thermostat, on peut facilement régler la température. Ce qui permet d’économiser de l’énergie par rapport au chauffage traditionnel. Il permet également de gagner un peu d’espace puisqu’il n’y aura aucun élément de chauffage fixé sur les murs. Pour plus de confort, on peut aussi équiper la salle de bain de sèche serviette électrique. De ce fait, on peut bénéficier d’un sol chaud, mais aussi d’une serviette chaude à la sortie de la douche. Avant de choisir le type de plancher chauffant, il faut prendre le temps de vérifier si le revêtement de sol est compatible. Pour le moment, le carrelage ainsi que la pierre naturelle sont les revêtements par excellence. En effet, ils ne se déforment pas au contact de la chaleur. En ce qui concerne l’installation du plancher chauffant, le mieux serait de faire appel à un spécialiste. On en trouve beaucoup sur internet. Il suffit de taper les bons mots-clés sur Google (ex : spécialiste plancher à Boisbriand…).

Les différents types de plancher chauffant

plancher chauffant
Crédit : Pixabay
Pour chauffer la salle de bain par le sol, on a le choix entre deux procédés. Il y a d’abord l’option plancher chauffant électrique. Pour ce procédé, c’est un câble chauffant qui se charge d’émettre la chaleur. Le plancher électrique est une option très intéressante pour ceux qui font une lourde rénovation ou les constructions neuves. La trame électrique s’installe sur la dalle. Ensuite, elle sera recouverte d’une chape béton et du revêtement de sol. La seconde option est le plancher chauffant hydraulique. Pour ce procédé, la chaleur est émise par un réseau de tuyaux qui fait circuler l’eau chaude. Plus performante que l’installation électrique, cette option requiert des travaux importants. Elle n’est même pas envisageable si la maison ne dispose pas de chauffage central. Entre les deux, la trame chauffante électrique s’avère donc être la meilleure option pour apporter un peu de chaleur dans la salle de bain. Aussi, c’est la plus simple à réaliser.

Réussir l’aménagement de votre restaurant

Le secteur du CHR (café-hôtel-restaurant) et des ERP (établissements recevant du public) est très concurrentiel. Pour se démarquer, un restaurant doit offrir une expérience client optimale. Dans cette optique, réussir l’aménagement du restaurant est la clé de voute d’un projet d’ouverture de restaurant ou de modernisation d’un restaurant existant. Un architecte d’intérieur spécialisé en CHR et ERP saura accompagner les porteurs de projet qui souhaitent réaliser l’agencement et l’aménagement du restaurant, en vue de proposer à la clientèle un lieu convivial, accueillant et confortable. Il y a diverses façons de procéder pour réussir l’aménagement de votre restaurant. Au préalable, il est nécessaire de connaître et définir le concept de votre restaurant, notamment de faire appel à un architecte d’intérieur pour aménager votre restaurant.

Définir le concept de votre restaurant à aménager

Lorsque vous décidez d’ouvrir un restaurant, vous savez en principe si vous souhaitez vous diriger vers une offre de street food, de bistrot traditionnel, de table d’hôte familiale, de haute gastronomie… Mais avez-vous pensé à la décoration de votre futur restaurant, au mobilier qui accueillera vos clients, à l’ambiance créée par l’éclairage, à l’agencement des diverses pièces qui le composeront ? Selon le type de restaurant souhaité, l’aménagement de restaurant par un architecte d’intérieur d’iKA Design vous permettra de définir un projet d’agencement conforme à l’identité visuelle et au concept que vous souhaitez mettre en place. Il pourrait s’agir d’une ambiance feutrée comme dans un speakeasy, ou d’un endroit aux couleurs ensoleillées lui donnant un accent de cuisine du monde, ou bien un restaurant parisien classique… Les possibilités sont infinies, bien entendu en fonction de vos envies, de vos besoins et du budget que vous avez à disposition pour procéder à l’aménagement de votre restaurant.

Faire appel à un architecte d’intérieur de restaurant

Aménager un restaurant sans faire appel à un architecte d’intérieur représenterait de grands risques, car il y a de nombreuses normes régissant le secteur du CHR et celui des ERP. Un architecte d’intérieur de restaurant est un professionnel qui saura mettre votre restaurant aux normes des établissements recevant du public et du domaine des métiers de bouche, entre autres la réglementation HACPP portant sur l’hygiène alimentaire au sein de votre cuisine pour éviter les intoxications alimentaires, les normes sécurité incendie ainsi que les règles liées à l’accessibilité pour permettre à toute personne qui le souhaiterait d’entrer dans votre restaurant pour y déjeuner ou dîner. De plus, l’architecte d’intérieur de restaurant veillera à l’optimisation de l’agencement des différentes zones qui composent votre établissement. L’espace dans les allées entre les tables doit être suffisant pour que l’excellente qualité du service assuré par votre équipe soit préservée. En effet, si les serveurs se cognent contre les chaises ou les tables lorsqu’ils prennent ou apportent les commandes des clients, cela dérangerait à la fois votre clientèle cible et nuirait au bon fonctionnement de votre restaurant. Un agencement de restaurant réussi est celui qui favorise le bien-être de vos convives, les invite à revenir à plusieurs reprises, permet à vos employés d’exécuter leurs tâches dans de bonnes conditions de travail grâce à une circulation fluide et demeure conforme par rapport aux nombreuses normes en vigueur. Par conséquent, n’hésitez pas à faire appel à un architecte d’intérieur de restaurant d’iKA Design pour concrétiser votre projet d’aménagement de restaurant.

À un an de la Coupe du monde, qui pour battre les Bleus ?

0
Le vendredi 8 septembre marquera le début d’un instant qui pourrait devenir gravé dans l’histoire du sport français. Avec la rencontre du XV de France face aux All Blacks, la Coupe du monde 2023 de rugby va démarrer en France. Exceptionnels depuis plusieurs mois et la prise de fonction de Galthié et de son staff technique, les Français se muent parmi les favoris de cette grande compétition qu’ils n’ont, pour rappel, jamais remportée. Alors qu’ils semblent marcher sur l’eau, on peut se demander ce qui pourrait réellement stopper les coéquipiers d’Antoine Dupont… La France elle-même  Et si le plus grand danger des Bleus n’était autre qu’eux-mêmes ? Bien qu’en 2007 la France avait déjà organisé la Coupe du monde de rugby, l’engouement n’était pas vraiment le même et plusieurs matches avaient été, délocalisés à l’étranger. Désormais, plusieurs écrins du territoire peuvent accueillir en bonne et due forme ces matches internationaux et alors que la France du rugby semble dominer le monde à l’heure actuelle, la chute pourrait être immense à domicile. Ainsi et comme on le conseille sans cesse aux joueurs de poker, qu’importe leur niveau, il ne faudra absolument pas que les Français laissent leurs émotions prendre le dessus. Avec des chants de la Marseillaise probablement enivrants, une ferveur populaire rarement observée et tant d’autres aspects exceptionnels, il ne faudra pas non plus être distrait ou encore, se croire tout permis. Une fois de plus, ils devront mettre en place des conseils applicables par des joueurs de poker. La France a les cartes en main pour faire de grandes choses et avant de penser à ses adversaires, les hommes de Fabien Galthié devront se concentrer sur eux-mêmes. Cependant, à un an de la Coupe du monde, quels sont les adversaires les plus dangereux pour priver la France d’un premier sacre mondial ? L’Afrique du Sud  À n’en pas douter, la nation championne du monde en titre après son sacre obtenu au Japon il y a désormais trois ans est toujours la plus impressionnante des équipes depuis quelques mois. Avec un pack d’avants dévastateur auquel aucune nation ne semble en capacité de résister, les Springboks ont la route toute tracée vers un nouveau sacre. Si l’on sait à quel point il est complexe de conserver son trophée dans cette compétition, les Sud-Africains se rappelleront toutefois au bon souvenir de 2007. C’est en France qu’ils avaient obtenu le second de leurs trois titres mondiaux. L’Irlande  Depuis deux saisons en Europe, il y a l’Irlande, la France et les autres. Que cela plaise aux Anglais, ou non. Bien que le jeu de l’Irlande ait fortement évolué sous Andy Farrell avec notamment, plus de liberté laissée aux trois quarts, les bases restent les mêmes avec un jeu d’avant particulièrement bien léché avec de nombreux pick and go et surtout, une discipline intacte au fil des minutes. Sur ce plan, l’Irlande est irréprochable et lorsque les matches sont serrés comme en Coupe du monde, cette donnée compte plus que tout.
Légende : L’objectif approche
Photo par Pixabay, CC0 Tout comme la France, l’Irlande voudra mettre à bon escient sa forme actuelle pour obtenir son premier succès mondial et surtout, laver l’affront connu en quarts de finale face aux All Blacks en 2019. La Nouvelle-Zélande  Jamais les All Blacks n’avaient été aussi mal en point depuis la professionnalisation du rugby à XV. Pour la première fois de leur histoire, ils viennent de perdre trois matches de rang à domicile et rien ne semble aller en leur sens à quelques mois du mondial. Pourtant, la Nouvelle-Zélande reste une immense crainte pour les autres nations et on se dit que si elle venait à se relever et retrouver ses standards en quelques mois, la chute pourrait être lourde pour les autres équipes. D’autres nations sur le devant de la scène  Il ne faudra pas oublier nos meilleurs ennemis anglais ou encore le Pays de Galles avec son effectif jeune souhaitant lancer un nouveau cycle. Du côté de l’hémisphère sud, l’Australie avance masquée, mais a prouvé ces dernières semaines, notamment face aux Springboks, qu’elle avait tout pour remporter un nouveau titre mondial en France.

Combien coûte un taxi à Quimper ?

0
Les taxis sont un mode de transport rapide et direct sans les dérangements de la circulation ou de la navigation.

Est-ce mieux de louer ou d’acheter un chalet ?

0
Qui ne rêve pas de passer ses vacances dans un chalet à la montagne. Loin des embouteillages et du rythme de vie infernal. En effet, de plus en plus de vacanciers préfèrent se tourner vers les chalets au lieu des hôtels. Outre la différence de prix, séjourner dans un chalet est plus avantageux et offre plus d’intimité. Le chalet est en quelque sorte une résidence secondaire pour les vacanciers. La question est de savoir s’il faut acheter directement le chalet ou le louer. Que ce soit l’une ou l’autre, ces deux options présentent des avantages et des inconvénients. Louer ou acheter ? On en parle dans cet article.

Acheter un chalet : est-ce un bon investissement ?

Pour ceux qui louent régulièrement un chalet dans la même région, l’option achat doit être envisagée si le budget le permet. Si l’objectif est de garder le chalet quelques années, acheter est une très bonne idée. Toutefois, l’acquisition d’un chalet, comme le chalet dans Lanaudière nécessite un budget assez conséquent. Il faut prendre en compte les frais d’entretien du chalet, la durée du trajet pour s’y rendre, la gestion des imprévus, etc. Aussi, il ne faut pas oublier les dépenses annuelles qui peuvent facilement atteindre 10 000 euros. Ces dernières incluent l’assurance, les charges d’eau et d’électricité, les taxes municipales, le remplacement des équipements et divers frais (téléphone, internet, etc.). Cependant, l’achat reste toujours une option intéressante pour ceux qui louent régulièrement. Le budget consacré pour la location peut facilement couvrir les dépenses annuelles. Selon  Christian Longpré, courtier immobilier agréé : « le fait d’acheter permet aussi de laisser sur place tous vos articles de loisir et affaires personnelles… Si votre agenda se libère à la dernière minute, vous pouvez toujours aller faire un tour dans votre chalet sans vous préoccuper de l’organisation ».

Louer un chalet : une option assez intéressante

acheter un chalet
Crédit : Pixabay
Pour ceux qui louent un chalet pour quelques milliers de dollars par an, l’achat n’est pas une très bonne idée. Il faut se tourner vers la location. Comme cité ci-dessus, posséder un chalet nécessite un budget assez conséquent. Si on n’y passe que quelques jours par an, il faut éviter de l’acheter.  Sauf s’il coûte moins cher que le budget de location. Ce qui est intéressant avec la location, c’est qu’elle permet de tester le chalet avant de l’acheter. Que ce soit la location ou l’achat, les deux options présentent des avantages. Le choix va dépendre du style de vie recherché. Si l’objectif est d’investir, l’achat est plus intéressant. En effet, on peut louer le chalet pendant les périodes de vacances. Par contre, pour ceux qui préfèrent découvrir de nouvelle destination chaque année, la location est conseillée. En somme, tout dépend du budget et du style de vie recherché. Concernant le prix, la location d’un chalet varie entre 150 et 350 euros la nuitée. Pour l’achat, il faut compter au minimum 5000 euros. Ce prix varie selon la taille du chalet et du confort à l’intérieur.

Que prend en charge l’assurance voyage touristique ?

Quand on voyage à l’étranger, que ce soit pour le travail ou pour des vacances, on n’est jamais à l’abri des mauvaises surprises. Et outre la maladie qui est la plus fréquente des mésaventures, il y a également les accidents, la perte des bagages, l’annulation de vol, etc. Alors, pour anticiper les éventuelles mauvaises surprises, le mieux serait de souscrire à une assurance voyage avant de partir. Dans cet article, on va expliquer à quoi sert une assurance voyage. Pourquoi faut-il souscrire à ce type d’assurance ? Est-elle obligatoire ? Et enfin, qu’est-ce qu’elle prend en charge ?

L’assurance voyage : tout ce qu’il faut savoir

L’assurance voyage touristique est un contrat souscrit auprès d’un organisme de voyage, d’un établissement bancaire ou d’un assureur. Cette dernière assure une couverture lors des déplacements à l’étranger. L’assurance voyage inclut un volet assurance qui indemnise les frais engendrés par toutes sortes de mésaventures nécessitant une prise en charge médicale : accident, maladie. Cette assurance inclut également une responsabilité civile. En effet, l’assurance voyage peut rembourser des dommages matériels ou humains pendant le séjour à l’étranger. L’assurance voyage inclut aussi un volet assistance. L’assureur propose un accompagnement dans le cas où l’assuré se trouve dans une situation compliquée (ex : perte de bagages, rapatriement, etc.). Pour l’assuré, cette assistance est d’une aide précieuse puisque la moindre contrariété dans un pays étranger peut être source de stress intense. Mais comment faire pour trouver le bon assureur ? Eh bien, on peut directement souscrire à l’assurance voyage auprès d’une agence de voyages. Aussi, on peut passer par les sites comparateurs d’assurance. Ces derniers scrutent dans les moindres détails les assureurs et conseillent aux internautes les meilleurs. Parmi les assureurs à qui on peut faire confiance, on peut citer assur travel en guise d’exemple. Pour en savoir davantage sur ses offres, il suffit de visiter son site web.

Que prend en charge l’assurance voyage ?

assurance voyage
Crédit : Pixabay
Avant de souscrire à une assurance, il faut d’abord s’informer sur les garanties. En effet, chaque assureur est totalement libre de déterminer les garanties de ses contrats. Le mieux serait donc de comparer les polices avant de prendre une décision. Et comme cité ci-dessus, il n’y a pas plus pratique que les comparateurs pour faire une comparaison. Cependant, même si les garanties varient selon les polices, les contrats d’assurance voyage incluent tous trois garanties de base. Tout d’abord, l’assureur prend en charge les frais d’hospitalisation et les frais médicaux. Ces derniers correspondent à une indemnisation. Ensuite, l’assureur se charge également du rapatriement et de l’assistance en cas d’accident, de maladie ou de décès dans un pays à l’étranger. L’assureur prend aussi en charge le rapatriement en cas de décès d’un proche en France, de sinistre au domicile… Et la troisième garantie est la Responsabilité Civile à l’étranger. Outre ces trois garanties, certains assureurs rajoutent aussi l’assurance annulation et l’assurance bagages en option. En ce qui concerne le tarif, cela varie selon le contrat. Mais au minimum, il faut payer entre 15 à 50 euros par mois.